L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 10/03/2016 – Burkina Faso, Niger, Côte d’Ivoire : corruption, Centif, blanchiment, élections, second tour, Hama Amadou, Copa 2016, agriculture, contrebande, Probo Koala, déchets toxiques.

Burkina Faso – blanchiment d’argent

La somme de  86 milliards F CFA a fait l’objet d’un blanchiment en 2015 au Burkina Faso, apprend-t-on de source officielle. « En 2015, le portefeuille des déclarations de soupçons représentait une masse financière d’environ 86 milliards de francs CFA », indique le communiqué du Conseil des ministres du 09 mars 2016, qui précise aussi que le traitement de l’ensemble des dossiers avait engendré 27 rapports d’enquête financière soumis aux Procureurs du Faso en vue de poursuites judiciaires. A cet effet, le gouvernement a annoncé la réactivation de la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) créée en 2006.

Niger – élections – second tour

Le secrétaire général du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS, parti au pouvoir), Hassoumi Massaoudou, a écarté, tout idée de ‘’crise politique’’ au Niger comme, selon lui, veut le faire croire l’opposition avant de souligner qu’avec ou sans cette dernière le deuxième tour de la présidentielle aura lieu. « Il n’y a pas de crise politique au Niger. C’est juste ce qu’ils (ndlr, les opposants) veulent faire croire et ce, sachant pertinemment qu’ils vont perdre les élections », a affirmé Hassoumi Massaoudou, cité par Apanews, lors d’une conférence de presse, tenue le 09 mars 2016 à Niamey. Dans une déclaration rendue publique mercredi, l’opposition politique, réunie au sein de la Coalition pour l’alternance (COPA) 2016, a annoncé, qu’elle suspendait sa participation au processus électoral en cours, mettant en cause principalement les conditions dans lesquelles les résultats du premier tour de la présidentielle du 21 février ont été proclamés.

Côte d’Ivoire – agriculture

La Côte d’Ivoire entend mener une « lutte sans relâche » contre la fuite des produits agricoles en direction des pays limitrophes principalement le Ghana. « Il s’agit de mener une lutte sans relâche contre la fuite des produits agricoles. S’agissant du cacao, les saisies sont faites et depuis un certain temps les saisies sont également faites au niveau de l’anacarde », a déclaré le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, au sortir de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, le 09 mars 2016.

Côte d’Ivoire – Probo Koala – intoxication

Une manifestation des victimes des déchets toxiques a été dispersée, le 09 mars 2016, à Abidjan par la police ivoirienne, rapporte Apanews. Selon la même source, une cinquantaine de victimes des déchets toxiques, en majorité des femmes se sont rassemblées dans le secteur du bloc ministériel au Plateau, le quartier administratif et des affaires d’Abidjan pour tenter de «marcher» sur le palais présidentiel et exprimer leur mécontentement après le report de l’audience du procès dit des «déchets toxiques». Le déversement de résidus toxiques du cargo Probo Koala, un navire pétrolier battant pavillon panaméen, à Abidjan en août 2006 avait causé la mort de 17 personnes, selon la justice ivoirienne, et des milliers d`intoxications.