L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 10/06/2014 – Sénégal, Togo, Mali, Mauritanie, Nigeria: finance islamique, monnaie, santé, inondations, innovation, jeunesse, leadership

Sénégal – finance islamique – Uemoa

Le Sénégal va lever 100 milliards FCFA dans le marché monétaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), selon les canaux de la finance islamique, rapporte le quotidien privé « Enquête ». A cet effet des officiels sénégalais, notamment le ministre du Budget, Mouhamadou Makhtar Cissé, séjournent actuellement en Arabie Saoudite pour s’entretenir avec les décideurs de la Banque islamique de développement (BID).

Mali – hivernage – inondations 

Des pluies diluviennes tombées lundi 09 juin 2014 dans le district de Bamako ont provoqué des inondations qui ont touché 399 ménages de la commune VI de la capitale malienne, annonce un communiqué de la cellule de communication du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique.

Mauritanie – monnaie – innovation

La Banque centrale de Mauritanie a annoncé lundi la mise en circulation d’une nouvelle coupure de 500 ouguiyas, équivalant à 1,66 dollar américain, rapporte la Pana. Le nouveau billet de 500 ouguiyas, de couleur verte, de format 138 mmX65, est de taille réduite par rapport à celui de 2004, toujours en circulation.

Nigeria – forum – jeunesse – leadership

La capitale nigériane, Abuja, va accueillir à partir de mardi, le sommet des leaders de la jeunesse africaine, selon un communiqué des organisateurs. Le sommet va regrouper différents délégués et conférenciers venus du monde entier pour un partage des connaissances, de la formation en leadership et du réseautage.« Cette tribune va permettre aux délégués de bâtir des relations durables et de comprendre les problèmes actuels et les possibilités d’exercer le leadership pour le bien public. A l’issue du sommet, les délégués vont sortir une déclaration commune portant sur les besoins et les aspirations des jeunes », ajoute le communiqué.
 
Togo – santé – contrefaçon

l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) demande à ce que les taxes des produits pharmaceutiques soient revues à la baisse, « afin qu’ils soient accessibles à la population ».« Le problème des médicaments contrefaits est très préoccupant. Au Togo aujourd’hui, on assiste à une prolifération des médicaments illicites sur le territoire. Partout dans les villes et campagnes, ce sont ces genres de médicaments qui sont étalés, beaucoup de circuits parallèles trouvent un bon marché au Togo, la filière asiatique surtout qui produit de faux médicaments et les déverse sur nos marchés », a déclaré son président, Alandrou Agouta.