L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 10/09/2014 – Guinée, Niger, Burkina Faso, Uemoa, Afrique: santé,justice, Hama Amadou, marché financier, Assurances, investissements

Guinée – éducation – Ebola
 
La rentrée des classes, prévue le 3 octobre prochain sur toute l’étendue du territoire national guinéen, est reportée à une date ultérieure ‘à cause de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola’, présente depuis janvier dans le pays où, selon les dernières statistiques officielles, elle a fait 489 morts sur 740 cas, dont 543 confirmés.
 
Afrique – santé – tuberculose
 
Une trentaine de spécialistes venus d’une vingtaine de pays africains, participent à Cotonou au 22ème cours international sur le contrôle de la tuberculose, basé sur la mise en œuvre d’un programme moderne intégré contre la maladie. « Ce cours (…) se veut essentiellement pratique tout en apportant aux participants les éléments théoriques ayant conduit au développement des méthodes modernes de maîtrise de la tuberculose », a confié à Xinhua le Dr Arnaud Trébucq, représentant de l’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires.
 
Afrique de l’ouest – Kenya – Ebola
 
Le président kenyan Uhuru Kenyatta a déclaré mardi que son gouvernement débloquerait un million de dollars pour aider à lutter contre le virus Ebola qui sévit dans des pays d’Afrique de l’Ouest. M. Kenyatta a indiqué dans un communiqué que l’épidémie d’Ebola a une « taille et complexité sans précédent et a eu un impact très négatif sur les systèmes de santé ». « Se montrer solidaire avec nos frères et sœurs africains pendant les périodes d’adversité fait partie de notre politique étrangère », a noté M. Kenyatta.
 
Burkina Faso – trésor
 
Le Burkina Faso a lancé une émission de bons du trésor d’une valeur de 35 milliards de francs CFA, a appris APA mercredi auprès de la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique (DGTCP).Cette opération par appel d’offres, pour cession des bons du trésor, organisée par l’Agence UMOA-titres, pour le compte du Trésor public burkinabé, est d’une valeur nominale unitaire de 1.000.000 de francs CFA et s’étend de septembre 2014 à mars 2015.
 
Niger – Hama Amadou – justice
 
Le président du Parlement nigérien Hama Amadou, en fuite en France, a déclaré mercredi qu’il voulait qu’un mandat d’arrêt international soit lancé contre lui pour qu’il puisse se défendre dans l’affaire du trafic de bébés conçus au Nigeria.« J’ai foi dans les juges français », a estimé M. Amadou, interrogé par Radio
France internationale (RFI) sur sa volonté de répondre à la justice nigérienne.« Je préférerais que le juge lance un mandat d’arrêt international contre
moi. A ce moment-là, il faut envoyer le dossier pour démontrer que Monsieur Hama Amadou, par rapport à ce dossier, a quelque chose à se reprocher », a-t-il
poursuivi.
 
Uemoa – Dubaï – investissement
 
Environ 19 milliards de dollars seront injectés par des firmes Emirats Arabes Unis dans des projets d’infrastructures dans les Etats de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Ces firmes ont pris cet engagement ce mardi à Dubaï lors d’une conférence internationale des Investisseurs, axée sous le thème “Investir dans l’UEMOA”.
 
Afrique – Assurance
 
La situation du marché de l’assurance en Afrique Centrale et de l’Ouest est caractérisée par une offre assez limitée de produits selon la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (Cima) qui organise actuellement à Douala, une session consacrée à la promotion de la microassurance à l’effet de la vulgariser à des personnes aux revenus modestes, incapables de supporter les coûts d’une police d’assurance classique. Sur le thème « Protéger les petits travailleurs», cet évènement réuni environ 300 décideurs, régulateurs, représentants du secteur privé et autres acteurs du secteur des assurances en vue de « partager les récentes évolutions de la microassurance en Afrique et dans le monde, d’évaluer le potentiel et d’identifier les moyens de développer la microassurance dans la zone CIMA », a déclaré Jean Claude Ngbwa, le secrétaire général de la CIMA. Selon des chiffres, le nombre de personnes assurées en Afrique n’atteint guère 100 millions. Pourtant, lorsque l’on considère qu’en Afrique sub-saharienne plus de 700 millions de personnes vivent avec moins de 1.000 dollars américain par an, il y a des raisons d’espérer à une croissance de la microassurance dans la zone CIMA au cours des prochaines années.
 
Uemoa – marché financier
 
Les émissions de titres publics devraient s’accroître de 65,16% en 2014 dans la zone UEMOA.
Cette évolution spectaculaire est liée aux bonnes perspectives économiques dans la zone.A la fin août 2014, les Etats membres de l’UMOA ont émis globalement sur le marché régional des capitaux pour 1042,25 milliards de bons du Trésor et 888,50 milliards d’obligations du Trésor, soit un total de 1930,75 milliards, pour un objectif annuel de 2856,75 milliards.
Sur cette base, au dernier trimestre, il est prévu une émission de 518 milliards de bons de Trésor et 408 milliards d’obligation du Trésor par ces Etats.