L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 11/02/2016 – Sénégal, Nigeria, Mauritanie, Côte d’Ivoire : procès Habré, réquisition, coopération financière, Chinafrique, gouvernement, remaniement, agriculture, filière cajou.

Sénégal – Hissène Habré – réquisition

Le parquet général des Chambres africaines extraordinaires (CAE) a requis, mercredi à Dakar, la réclusion criminelle à perpétuité à l’encontre de l’ancien président tchadien Hissène Habré.Le procureur général des CAE, le Sénégalais Mbacké Fall, a également demandé la confiscation des biens de l’ex-président tchadien, poursuivi pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture. Selon le procureur, toutes les preuves sont réunies pour asseoir sa culpabilité et il ne doit pas bénéficier de circonstances atténuantes. « Quelle que soit la peine, il aura meilleur fortune que ses victimes », a souligné le procureur général.

Nigeria – chine – emprunt

La ministre nigériane des Finances, Kemi Adeosun, prévoit de se rendre à Pékin la semaine prochaine en vue de négocier un prêt d’environ 2 milliards de dollars avec la banque chinoise d’import-export (Eximbank of China), après la mise en veilleuse d’un plan de recours au marché international de la dette, rapporte l’agence Reuters le 11 février, citant des sources officielles.

Mauritanie – remaniement

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a de nouveau remanié son gouvernement, avec le départ de cinq ministres, dont ceux des Affaires étrangères et de l’Economie, a annoncé le 09 février 2016, l’Agence mauritanienne d’information (AMI, officielle). Comme les précédents remaniements, dont le dernier remonte à septembre, celui-ci, effectué mardi soir, n’a donné lieu à aucune explication officielle.Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération est confié à Isselkou Ould Ahmed Izid Bih en remplacement de Hamadi Ould Meimou, nommé en septembre, qui quitte le gouvernement. des ministères des Affaires économiques et des Finances en un seul ministère de l’Economie et des Finances. Il est désormais dirigé par l’actuel ministre des Finances Mokthar Ould Diay, alors que son collègue des Affaires économiques quitte le gouvernement.

Côte d’Ivoire – agriculture – filière cajou

En Côte d’Ivoire, le prix bord champ de la noix de cajou enregistre une hausse de 100 FCFA cette année, c’est qu’indique le gouvernement ivoirien à l’issue de son conseil des ministres du mercredi 10 février 2016. Contre 275 FCFA en 2015, le gouvernement propose « un prix plancher » de 375 FCFA,  pour les achats « bord champs », selon les précisions de porte-parole du gouvernement ivoirien, le ministre Bruno Koné.