L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 11/03/2015 – Bénin, Niger, Côte d’Ivoire, Burkina Faso : Areva, licenciement, filière coton, Thomas Sankara, Justice, procès, Simone Gbagbo.

Niger – Areva – licenciement

Areva a licencié 170 salariés au Niger, dans le cadre d’un plan social sur le chantier de la mine d’uranium d’Imouraren (Nord), suspendu depuis août 2014, selon l’AFP, qui cite un porte-parole du spécialiste français du nucléaire. « Un plan social a été mis en œuvre », a affirmé le porte-parole, confirmant ainsi les informations de deux ONG locales. Sur les quelque 220 personnes travaillant sur le projet minier, 170 ont été licenciées et 17 ont été « repositionnées sur d’autres entités d’Areva ou des entreprises externes », a-t-il détaillé, ajoutant qu’un volet d’aide à la création d’entreprise avait aussi été proposé.

Bénin – coton – feuille de route

La 20ème session du Comité d’Orientation et de Suivi du Partenariat UE-Afrique sur le coton, a débuté ce mercredi 11 mars 2015 à Cotonou au Bénin. Cette rencontre vise à examiner l’état d’avancement de la mise en œuvre du programme d’ Action ACP-UE pour le développement du coton africain ainsi que la validation de la Feuille de route panafricaine sur le coton, d’après le ministre béninois des Affaires étrangères et de l’ intégration africaine, le Prof Nassirou Arifari Bako, cité par Xinhua.

Burkina Faso – Sankara – Justice

Les avocats de la famille du président Thomas Sankara mort en 1987 lors d’un coup d’Etat ont demandé, mardi, aux autorités de la transition d’être “concret” alors que le gouvernement a décrété “l’exhumation et l’expertise des restes” de celui-ci. « Les paroles doivent céder la place aux actes concrets. Les différents lenteurs de ce dossier (Thomas Sankara, ndlr) nous désolent », ont regretté lors d’un point de presse, les trois avocats des “ayant-droit” du père de la révolution burkinabè.

Côte d’Ivoire – banque – privatisation

Le gouvernement ivoirien a annoncé, ce mercredi 11 mars 2015 à l’issue d’un Conseil de ministres, la privatisation de la Société ivoirienne de banque (SIB). « Sur ses 49% de parts, l’Etat a décidé de céder à titre définitif 24% à Attijariwafa Bank, 3% aux salariés de la Banque, 12% à titre provisoire à Attijariwafa Bank mais qui seront cédés à des privés, 5% à un investisseur institutionnel et l’Etat conserve 5% », a expliqué M. Koné rendant compte du Conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Côte d’Ivoire – Simone Gbagbo – procès

Simone Gbagbo et ses co-accusés ont été, condamnés, à payer 965 milliards FCFA pour dommages et intérêts à l’Etat de Côte d’Ivoire, a déclaré, le 10 mars 2015 le juge Tahirou Dembélé, en plus des peines de privation prononcées lundi à l’encontre de l’ex-Première dame ivoirienne pour son rôle joué dans la crise postélectorale de 2010 ayant fait plus de 3000 morts.