L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 11/03/2016 – Niger, Mali, Bénin, Côte d’Ivoire : élections, soutien, Patrice Talon, Bio-Tchané, Hama Amadou, pétrole, baisse, prix.

Bénin – élections – Patrice Talon

Arrivé en quatrième position au premier tour du scrutin présidentiel au Bénin, Abdoulaye Bio Tchané, a apporté le 10 mars 2016, son soutien à Patrice Talon, candidat en lice pour le second tour de la présidentielle béninois qui prône la rupture à la gouvernance du président béninois sortant, Boni Yayi. « Je souhaite que le soir du 20 mars prochain, nous puissions tirer le trait de dix années de recul pour notre pays », a déclaré M. Tchané, qui a obtenu 264 415 des voix soit 08,79 % des suffrages exprimés, selon les grandes tendances proclamées par la Commission électorale nationale autonome (Cena).

Mali – carburant – baisse

Les prix à la pompe des hydrocarbures au Mali vont connaitre à partir de ce vendredi une baisse de 15 F CFA par litre qui verra le prix du super carburant passer de 690 FCFA le litre fixé à 675 FCFA, rapporte Apanews, citant des chiffres officiels. Le litre de gasoil est maintenant à 582 F contre 597 FCFA précédemment, selon la commission de suivi du mécanisme de taxation des produits pétroliers. Elle explique ces mesures par la baisse des cours du pétrole brut sur le marché mondial.

Côte d’Ivoire – genre – développement

Le gouvernement ivoirien a décidé de s’inspirer de l’expérience japonaise en matière d’autonomisation de la femme, a fait savoir, la ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, Euphrasie Kouassi Yao. « Nous nous sommes retrouvés pour échanger sur la participation des femmes dans le processus de développement. On a eu des témoignages qui montrent la situation de la femme. On a eu nos partenaires, le Japon, l’Onu femmes qui se sont exprimés sur ce que nous devrons faire »,a déclaré la ministre.

Niger – élections – second tour

Aucune notification de désistement d’un des deux candidats du second tour de la présidentielle au Niger, venant de la Cour constitutionnelle n’est parvenu à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a déclaré son président Boubé Ibrahim, cité le 10 mars par Apanews. En conséquence poursuit-il, la CENI assure s’en tenir aux résultats définitifs du 1er tour du scrutin présidentiel et le deuxième tour de la présidentielle aura bien lieu le 20 mars 2016 avec les deux candidats arrivés en tête au premier tour à savoir, Issoufou Mahamadou et Hama Amadou.