L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 12/12/2016 : Gambie, Burkina Faso, Nigeria, Mali : Yahya Jammeh, justice, fête nationale, environnement, migration, accord

 

Gambie : Une délégation de la Cedeao attendue ce mardi à Banjul

Des chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest conduits par la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf se rendront ce mardi 13 décembre 2016 en Gambie pour demander à Yahya Jammeh de « quitter le pouvoir », rapporte l’AFP, une source au ministère sénégalais des Affaires étrangères. Selon l’AFP, la délégation, conduite par Mme Sirleaf en qualité de présidente en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), comprendra ses homologues nigérian Muhammadu Buhari du Nigeria, sierra-léonais Ernest Bai Koroma et ghanéen John Dramani Mahama. Après avoir reconnu, sa défaite lors de l’élection présidentielle du 1er décembre 2016, Yahya Jammeh a fait par la suite un virement total, rejetant les résultats du scrutin.

Burkina Faso : il faut vider tous les dossiers pendant devant la justice (président Kaboré)

« La nécessité de vider tous les dossiers pendants est devenue une exigence de crédibilité au regard des attentes du peuple burkinabè en matière de vérité et de justice » a déclaré le président Roch Marc Christian Kaboré dans un discours marquant la 5ème célébration de l’accession à l’indépendance de son pays.« Vider convenablement ces dossiers serait le point de départ d’une vraie réconciliation attendue par toute la communauté nationale » a-t-il soutenu dans cette adresse à la nation faite le 11 décembre 2016.

Nigeria : 63 millions d’obligations vertes prévues en 2017

Le Nigéria prévoit d’émettre 63 millions de dollars d’obligations vertes durant le premier trimestre 2017 en vue de financer des projets dans le domaine des énergies renouvelables, a rapporté l’agence Bloomberg le 9 décembre, citant la ministre nigériane de l’Environnement, Amina Mohammed.« Nous sommes sur la bonne voie pour émettre nos premières obligations vertes au premier trimestre 2017, et une deuxième émission du même genre est envisageable avant la fin de la même année », a-t-elle déclaré.

Mali : signature d’un accord inédit sur la migration

L’Union européenne a signé dimanche 11 décembre 2016 à Bamako un accord avec le Mali, le premier du genre, visant à lutter contre « les causes profondes de la migration irrégulière » et à « favoriser le retour des migrants maliens depuis l’Europe ». « C’est la première fois que l’UE établit des engagements aussi précis avec un pays africain à propos du retour des demandeurs d’asile refusés”, a indiqué un communiqué (relayé par l’AFP) du ministre néerlandais des Affaires étrangères qui a signé l’accord.