L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 13/02/2015 – Sénégal, Burkina Faso, Nigeria, Uemoa, Sahel : développement, étude, paix , sécurité, santé, sécurité alimentaire, finances, distinction.

Nigeria – développement – prévision

Le Nigeria devrait accéder au rang de  9ème puissance économique mondiale en 2050, pour se placer devant l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France, selon une étude du cabinet de consultants PricewaterhouseCoopers (PwC) publiée le 10 février 2015.Selon cette même étude «le centre de l’économie mondiale va continuer à se déplacer vers les pays émergents au cours des 35 prochaines années». En 2050, La Chine occupera ainsi la première marche du podium, suivie, par l’Inde et les États-Unis.

Sénégal – Uemoa – paix – sécurité

Les ministres des Affaires étrangères, de l’Economie et des Finances, de la Paix et de la Sécurité ont adopté, ce vendredi 13 février 2015 à Dakar, le Programme stratégique paix et sécurité de l’Uemoa, en présence du chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, président du comité de haut niveau pour la mise en œuvre du chantier paix et sécurité de l’Uemoa. « Ce projet de programme stratégique met en avant non seulement la connaissance du phénomène des crises, mais aussi les deux grands axes que sont la prévention et le traitement de celles-ci », a expliqué Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

Afrique de l’ouest – santé – politique – Etude

L’Observatoire de l’Afrique de l’Ouest, une publication de la Banque africaine de développement (BAD), dans son nouveau numéro qui vient de paraître, souligne que l’incapacité des pays ouest-africains à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) montre que, malgré de récentes améliorations, leurs systèmes de santé respectifs ne sont pas à la hauteur des enjeux de développement. Selon un compte rendu fait par la Pana, la publication qui établit un bilan général des systèmes de santé ouest-africains, relève que le financement de la santé auquel les États de la région consacrent en moyenne de 1 % à 5 % de leur budget (un chiffre bien loin des 15 % préconisés par l’Union africaine), est insuffisant pour assurer l’accessibilité des soins et des médicaments pour tous et partout.

Sahel – ONU – sécurité alimentaire

L’ONU et ses partenaires humanitaires ont lancé jeudi un appel de fonds de 1,96 milliard de dollars pour aider le Sahel en 2015, a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha). L’appel vise à aider plus de vingt millions de personnes qui manquent de nourriture dans neuf pays de cette région. 2,6 millions d’entre elles ont besoin d’assistance alimentaire immédiatement et près de six millions d’enfants de moins de cinq ans souffriront de malnutrition aiguë en 2015, souligne l’Ocha dans un communiqué. Les conflits dans la région, dont celui au Mali et l’offensive de Boko Haram contre le Nigeria et ses voisins, ont fait fuir depuis un an 2,8 millions d’Africains, soit un million de plus que l’année dernière à la même époque.

Burkina Faso – Yennenga – récompense

La récompense remise au vainqueur de l’Etalon d’or de Yennenga, du 24e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) a été doublée pour atteindre la somme de 20 millions de FCFA, a-t-on appris auprès du nouveau délégué général du festival, Ardiouma Soma. « Le prix de l’Etalon d’or de Yennenga passe de 10 à 20 millions de FCFA. Celui d’argent est de 10 millions tandis que la valeur du bronze est de 5 millions de FCFA », a déclaré Ardiouma Soma au cours d’une conférence de presse.

Burkina Faso – banque – distinction

Le banquier burkinabé Idrissa Nassa a été porté à la tête du Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique, rapporte Apanews. Ce club regroupe les principaux dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique.  Président-directeur-général Coris Bank International, Idrissa Nassa est réputé travailleur et rigoureux.