L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 14/03/2014 – Togo, Sénégal, Cedeao, Niger, genre, distinction, politique, extradition, coopération

Sénégal – Chine – coopération
 
La Chine a investi au moins 360 milliards de francs CFA au Sénégal, entre 2005 et 2013, a déclaré jeudi 13 mars 2014, le conseiller économique de l’ambassade de l’Empire du Milieu à Dakar, Huang Mingyuan.« Les investissements de la Chine au Sénégal ont dépassé 360 milliards de francs CFA, en huit ans », c’est-à-dire de 2005 et 2013, a indiqué M. Mingyuan cité par l’Aps, lors d’un atelier sur les relations sino-africaines. 
 
 
CEDEAO – genre -distinction
 
L’Association des femmes de l’Afrique de l’ouest (AFAO) a remporté le neuvième prix de la Banque islamique de développement (BID) pour ses efforts à la contribution et à l’amélioration de la sécurité alimentaire et son rôle pour l’autonomisation économique des femmes. L’organisation va recevoir une récompense de 70.000 dollars et un trophée qui lui sera décerné lors d’une cérémonie en marge de la 39è réunion annuelle de la BID, les 25 et 26 juin 2014 à Djeddah, en Arabie Saoudite.
 
 
Niger – Libye – extradition
 
Le gouvernement nigérien a dans un communiqué, publié jeudi 13 mars 2014, démenti, l’information rapportée par l’hebdomadaire français “Jeune Afrique” selon laquelle le fils de l’ex-dirigeant libyen Saadi Kadhafi a été échangé aux autorités libyennes contre la somme de 20 millions de dollars américains. 
 
Togo – politique – dialogue
 
Le Premier ministre togolais, Séléagodji Ahoomey-Zunu, a poursuivi, ce vendredi 14 mars 2014 à l’Assemblée nationale, ses échanges avec les partis politiques ou regroupements de formations politiques. Après avoir reçu jeudi, des représentants du principal parti de l’opposition, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), ceux de la Coalition ‘’Arc-en-ciel’’ (un regroupement d’une dizaine de partis politiques) et de l’Union des forces de changement (UFC), Séléagodji Ahoomey-Zunu a discuté avec l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) et Unir, le parti au pouvoir. Ces discussions entre dans le cadre des réformes politiques que l’opposition exige avant la tenue de la prochaine élection présidentielle.