L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 14/07/2014 – Guinée, Côte d’Ivoire, Mali, Bénin: crise politique, élections locales, finances, trésor, éducation, Bac, fraude, dons, Misahel.

Guinée – politique – crise

Un accord de «sortie de crise définitive » pourrait être signé à Conakry, la capitale guinéenne, la semaine prochaine entre les partis de la mouvance présidentielle et ceux de l’opposition, a-t-on appris  dimanche auprès des états-majors de plusieurs formations politiques. La signature d’un accord entre le pouvoir et l’opposition, indique-t-on, permettrait de fixer la date des élections communales, non encore organisées après la présidentielle de 2010 et les législatives de 2013.

Côte d’Ivoire – finances

Le Trésor public ivoirien et l’Agence régionale d’appui à l’émission et à la gestion des titres publics des Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa-Titres) ont lancé ce lundi 14 juillet 2014, un appel d’offres pour la cession d’obligations du Trésor d’un montant de 40 milliards FCFA. Cette opération, initiée par adjudication, est d’une valeur nominale unitaire de 10 mille FCFA et rémunérée d’un taux d’intérêt de six pour cent payable d’avance.

Bénin – éducation – baccalauréat
 
Le Bénin a pris des dispositions pour décourager les fraudes et autres infractions relatives  au baccalauréat, à travers un arrêté interministériel vulgarisé dans le cadre de cet examen qui démarre lundi, a-t-on appris, de sources officielles, ce dimanche 13 juillet 2014 à Cotonou. Cet arrêté interministériel, qui prend en compte la répression des fautes, fraudes, tentatives de fraudes et autres infractions à l’occasion de l’organisation et du  déroulement de cet examen sur toute l’étendue du territoire béninois, fournit les outils pour gérer les cas de fraudes survenant dans le processus. Les dispositions de l’arrêté, qui prennent en compte toutes les étapes de la chaîne d’organisation, situent les acteurs passibles de sanctions et de peines prévues en cas de fautes ou de tentatives de fraudes.
 
Mali – UA – don
 
M. Pierre Buyoya, Chef de la Mission de l’Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel (Misahel) a remis ce lundi 14 juillet 2014 à M. Sada Samaké, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, les clefs d’un premier lot de treize véhicules sur vingt offerts par l’UA. D’une valeur marchande d’un million de dollars américains soit 481,642,430 FCFA, le don est composé de treize (13) camionnettes pick-up, quatre (4) ambulances et trois (3) camions.Ce don contribuera, entre autres, au renforcement des capacités des Forces de défense et de sécurité de la République du Mali (FDSM).