L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 14/10/2014 – Niger, Côte d’Ivoire, burkina Faso, Mali, Liberia : Nord Mali, Simone Gbagbo, CPI, procès, Can2015, Ebola, Pétrole, prospection

Mali – Nord Mali – Appel
 
Au total, 81 Ong internationales, dont Save Children Mali, World Vision Mali et Oxfam Mali, expriment leur profonde préoccupation face à l’insécurité croissante et la réduction de l’espace humanitaire dans le Nord du Mali. « La dégradation de la situation pourrait avoir de graves conséquences sur les capacités des Ong humanitaires à répondre de manière adéquate aux besoins de la population affectée», déclare un représentant du Forum des Ong internationales au Mali, cité par la Pana.
 
Afrique – CAN – Maroc
 
Le gouvernement marocain ne s’opposera pas au transfert de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN), édition 2015 du Maroc à un autre pays africain, a affirmé, lundi 13 octobre 2014, le ministre marocain de la Jeunesse et des Sports, Mohammed Ouzzine.Dans une déclaration rendue publique sur le site ‘championnat marocain’, M. Ouzzine a précisé que le gouvernement marocain a reçu un rapport détaillé de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), mettant en garde contre des regroupements populaires en Afrique, ce qui est de nature à favoriser la propagation du virus à Ebola. Le Maroc a présenté officiellement, début octobre 2014, une demande de report de la tenue de la prochaine édition, prévue du 17 janvier au 08 février 2015, à la Confédération africaine de football (CAF) à cause de la propagation du virus Ebola.
 
Côte d’Ivoire – Simone Gbagbo – procès
 
Le procès de l’ex-première dame Simone Gbagbo débutera le 22 octobre 2014 ont indiqué les avocats de cette dernière, cités par la presse locale. Début octobre les autorités ivoiriennes ont réaffirmé leur volonté de juger Mme Gbagbo en Côte d’Ivoire alors qu’elle fait l’objet d’un mandat d’arret de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité consécutifs à la crise postélectorale entre fin 2010 et avril 2011.
 
Mali – CPI – coopération
 
Le gouvernement du Mali vient de signer avec la Cour pénale internationale (CPI) un accord de siège autorisant cette dernière à ouvrir un bureau dans notre capitale, qui comprendra un représentant du Procureur et tout le personnel nécessaire. Cette initiative vise à faciliter les enquêtes relatives aux graves faits de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre et de crimes d’agression.
 
Burkina Faso – environnement – forêt
 
Le Burkina Faso envisage d’ améliorer la gouvernance forestière et l’aménagement de 284.000 ha de forêts classées grâce à un programme estimé à 22 milliards de FCFA dans 32 communes et 12 forêts classées du pays, indiquent des sources gouvernementales. Le Programme d’investissement forestier (PIF), financé par la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (BAD), est destiné à huit pays-pilotes, à savoir le Burkina Faso, l’Indonésie, le Laos, le Pérou, le Mexique, le Brésil, la RDC et le Ghana. 
 
Liberia – décès – Ebola – Onu
 
Un employé de l’ONU ayant contracté le virus Ebola en Afrique de l’Ouest qui recevait un traitement à Leipzig, en Allemagne, est décédé, rapportent ce mardi 14 octobre 2014, des médias locaux.Cet employé de l’ONU, âgé de 56 ans, est décédé dans les premières heures de mardi, selon la presse, citant une source de l’hôpital St. Georg à Leipzig. Le patient dont l’identité est tue pour le moment a été emmené en Allemagne le 09 octobre 2014 dernier pour y recevoir un traitement, après avoir été infecté par le virus Ebola au Liberia.
 
Niger – pétrole – prospection – contrats
 
Le gouvernement nigérien vient d’attribuer à une douzaine de sociétés nationales et étrangères, plusieurs permis pour la recherche pour métaux précieux dans les régions de Tillabéry (Ouest), Tahoua (centre) et Agadez (Nord), indique un communiqué du gouvernement.Il s’agit notamment de la recherche pour l’or, le cuivre, le molybdène, l’étain, le charbon et bien d’autres substances connexes. Les conventions y relatives ont été signées le week-end à Niamey par le gouvernement réuni en conseil des ministres.Au terme de ces différentes conventions, ces sociétés s’engagent, entre autres, à investir au Niger plus de 35 millions de dollars dans les trois prochaines années, mettre à la disposition du ministère des Mines un montant annuel d’environ 120. 000 dollars devant servir à la formation des agents de l’administration des mines et de la géologie.