L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 15/04/2014 – Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Nigeria, Togo, Guinée, Affaire Kieffer, CPI, Laurent Gbagbo, accident routier, attentat, santé, Ebola

Côte d’Ivoire –  CPI – Laurent Gbagbo
 
Le verdict de l’audience de confirmation ou non des charges contre l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo sera connu dans 60 jours a fait savoir la Cour pénale internationale. A la fin de ce délai, l’ancien Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo devra être situé si oui ou non, il devra comparaître pour le procès. Laurent Gbagbo est entre les mains de la CPI depuis novembre 2011.
 
Guinée – Ebola – contrôle
 
L’épidémie de fièvre hémorragique Ebola, qui a fait plus de 100 morts en Guinée depuis janvier, est ”sous contrôle”, a déclaré lundi 14 avril, le ministre guinéen des Affaires étrangères, Francois Fall, cité par l’Afp. « Nous sommes heureux de dire que nous avons contrôlé la propagation de l’épidémie » a t-i-il dit devant la presse.
 
Burkina Faso – Togo – accident
 
La radio savane FM (privée), rapporte la mort d’une soixantaine de personnes dans un accident routier survenu dans la nuit du 14 au 15 avril 2014 dans la ville d’Atakpamé au Togo. Selon la même source l’essentiel des victimes est constitué de commerçants burkinabés.

Côte d’Ivoire – Affaire Kieffer
 
L’ONG Reporters sans frontières (RSF) a déploré ce mardi 15 avril 2014 que l’enquête sur la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer, en 2004 à Abidjan, n’ait pas abouti près de dix ans après, appelant à poursuivre la mobilisation. « Ce 16 avril marquera le triste anniversaire de la disparition du journaliste Guy-André Kieffer », écrit RSF, dans un communiqué relayé par l’Afp.« Dix années pendant lesquelles les enquêtes judiciaires amorcées n’ont pas abouti, les témoins et inculpés se sont soudainement dédits, les gouvernements qui se sont succédés en France et en Côte d’Ivoire ont envoyé des signaux
mitigés quant à l’avancée de l’enquête ».

Nigeria – attentat – Abuja

Les troupes nigérianes ont été déployées en alerte maximale ce mardi 15 avril 2014 dans les rues d’Abuja au lendemain de l’attentat le plus meurtrier jamais commis sur le territoire de la capitale, qui a fait plusieurs dizaine de  morts, rapporte l’Afp. La police a d’abord annoncé un bilan de 71 morts et 124 blessés mais le ministère de la Santé a ensuite revu ce bilan à la hausse, de 72 morts et 164 blessés.