L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 15/05/2015 – Mali, Côte d’Ivoire, Niger, Nigeria, Ghana : accord d’Alger, CMA, élection, Ecobank, agriculture, migration, banque.

Mali – accord d’Alger – CMA

La rébellion touareg ne signera pas l’accord de paix d’Alger, ce vendredi 15 mai 2015 à Bamako, cette dernière réclame officiellement des discussions supplémentaires, relaie la presse locale. Une vingtaine de chef d’Etats étaient conviés à cette rencontre. La rébellion à dominante touareg a paraphé la veille à Alger l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, mais a réclamé de nouvelles négociations avant de signer un accord définitif pour mettre fin au conflit.

Côte d’Ivoire –  élection – révision

La révision de la liste se déroulera du 1er au 30 juin 2015 en Côte d’Ivoire sous l’autorité et la responsabilité de la Commission électorale indépendante (CEI), précise le gouvernement ivoirien dans un communiqué. Selon la meme source un décret  a été pris prescrivant notamment « la mise à jour périodique de la liste électorale pour tenir compte de toutes les mutations qui peuvent intervenir dans le corps électoral, notamment les décès, les nouveaux majeurs, les déménagements ». Le prochain scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire est prévu en octobre 2015.

Nigeria – économie – monnaie

La Chambre de commerce et d’industries de Lagos (LCCI), l’un des groupes d’entreprises pionniers au Nigeria, a déclaré que la décision de la Banque centrale nigériane de maintenir son régime de politique monétaire rigoureux, signifie que les taux d’intérêt continueront à être élevés et à exercer des pressions indues sur les coûts d’opération.  « Présentement, les taux d’intérêt des prêts des banques commerciales, y compris les frais et les charges, se situent entre 22 et 34%, dépendant sur le profil du client, sur l’échéance et la valeur de la garantie » souligne la LCCI par la voix de son président Remi Bello qui s’est confié au quotidien privé ‘The Vanguard’.

Niger – migration clandestine – loi

Le Niger s’est doté d’une loi réprimant le trafic illicite des migrants, le projet de loi a été examiné et adopté à l’unanimité par les députés, le 11 mai 2015, apprend-t-on de sources officielles. Selon le gouvernement l’adoption de cette loi permettra de prévenir mais surtout de réprimer, sous toutes ses formes, ce phénomène nouveau de trafic illicite lié à l’immigration clandestine.

Ghana – Ecobank – agriculture

En 2014, le groupe bancaire panafricain a accordé au secteur agricole ghanéen des crédits pour un montant global de 152 millions de cédis (monnaie locale), soit environ 38,5 millions $. Selon des informations relayées par la presse ghanéenne sur les quatre premiers mois de l’année 2015, sa filiale ghanéenne a déjà accordé à des petits producteurs, des crédits pour un montant de  22 millions de cédis ghanéens (5,5 millions $) et au terme de son assemblée générale, Ecobank Ghana a décidé de rendre durable son mécanisme de financement en faveur du secteur agricole, en lui appliquant les mêmes conditions d’accès qu’aux entreprises.