L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 15/09/2015 – Burkina Faso, Guinée, Sénégal, Mali : société, rapport, CRNR, sécurité, climat, élections, dialogue politique, religion, Aid el Kébir.

Burkina Faso – CRNR – rapport

La Commission nationale de réconciliation et des réformes (CRNR) a recommandé le 14 septembre 2015 la dissolution du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde prétorienne de l’ex-président Blaise Compaoré chassé du pouvoir fin octobre 2014 par la rue. La CRNR a aussi préconisé un référendum sur une nouvelle Constitution.« Nous recommandons de dissoudre le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), dans le cadre de la refondation de l’armée », a déclaré Mgr Paul Ouédraogo, archevêque de Bobo-Dioulasso lors de la présentation du rapport après six mois de travail de la CRNR qui avait été mise en place après l’insurrection anti-Compaoré.

Guinée – politique – dialogue

Les challengers du président Alpha Condé pour la présidentielle d’octobre 2015 ont brandi la menace d’un boycott, au terme d’une réunion tenue, le 14 septembre 2015 à Conakry. Ces derniers dénoncent le non respect et la non application des termes de l’accord politique signé un mois plutôt.

Sénégal – Climat

Le Sénégal pourra s’engager, entre 2020 et 2035, à réduire sur fonds propres ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 5 à 9%, a déclaré, lundi 14 septembre 2015 à Dakar, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdoulaye Baldé, soutenant toutefois que les ambitions de développement économique du pays ne seront pas ‘’sacrifiées’’.« Nous ne perturberons pas nos objectifs de développement du point de vue PSE (Plan Sénégal émergent). Au contraire, nous voulons une société plus résiliente et une économie sobre en carbone », a t-il dit. M. Baldé présidait l’atelier de validation technique de la Contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN) qui est, selon lui, la contribution nationale en matière de réduction d’émission de GES.

Mali – religion – Tabaski

La fête de l’Aïd-el kebir ou Tabaski sera célébrée au Mali le jeudi 24 septembre sur toute l’étendue du territoire , indique un communiqué du ministre des affaires religieuses et du culte. Chez le voisin, sénégalais où l’observation du croissant lunaire est source de dissensions profonde, tout porte  à croire que cette grande fête musulmane sera fêté en rangs dispersés, notamment le 24 et le 25 septembre 2015.