L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 15/09/2016 – Côte d’Ivoire, Cap-Vert, Guinée Bissau, Burkina Faso, Mali, Niger : santé, Zika, téléphonie mobile, LPTIC, code électoral, Isaac Zida, Diffa, Boko Haram.

 Côte d’Ivoire : le quatrième opérateur de téléphonie est libyen

L’entreprise libyenne LPTIC a été choisi comme le quatrième opérateur de téléphonie mobile en Côte d’Ivoire, a révélé le ministre Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement qui s’exprimait devant les médias, le 14 septembre à l’issue de la réunion hebdomadaire du  Conseil des ministres.

Cap-Vert – Guinée Bissau : la BAD offre 1 milliard FCFA pour lutter contre Zika

Le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a décidé d’octroyer deux millions de dollars EU (un peu plus d’un milliard de francs CFA) au Cap-Vert et à la Guinée-Bissau au titre d’une assistance d’urgence destinée à soutenir la mise en œuvre des plans nationaux de préparation et d’intervention pour lutter contre l’épidémie du virus Zika dans ces deux pays. Cette approbation unanime du Conseil d’administration démontre l’engagement continu de la BAD à aider dans la préparation de la lutte contre les pandémies et à renforcer la résilience des communautés et des systèmes de santé sur le continent, précise un communiqué de la BAD.

Mali : nouveau code électoral

Les députés maliens ont voté un nouveau code électoral qui porte la caution exigée des candidats pour participer au scrutin présidentiel à 25 millions de FCFA (plus de 38.000 euros), soit deux fois et demie le montant initial. Le projet de loi a été adopté début septembre 2016 , ont rapporté ces parlementaires de la majorité présidentielle et de l’opposition. Dans ce nouveau texte la caution présidentielle passe donc de 10 à 25 millions.

Burkina Faso : un mandat d’arret international envisagé contre Isaac Zida

L’ex Premier ministre et ancien commandant en second du défunt Régiment de sécurité présidentielle, le Yacouba Isaac Zida(actuellement au Canada)  pourrait être extradé au Burkina Faso, pour son implication présumée dans la sanglante répression qui a entouré la chute du président Blaise Compaoré, en octobre 2014, a indiqué le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, Maïza Sérémé lors d’une conférence de presse le 14 septembre. « A partir du 2 novembre (2014) où il y a eu encore des tueries et des blessés, M. Zida était le chef de l’Etat (auto-proclamé). Donc c’est dire que s’il doit répondre, il doit répondre devant le juge d’instruction et peut être devant la Haute cour de justice si effectivement sa responsabilité doit être engagée».

Niger : 30 assaillants tués à Diffa

Des affrontements dans la région de Diffa (Sud-est) ont fait 7 morts dans les rangs de l’armée et 30 morts chez les assaillants identifiés comme appartenant au groupe armé Boko Haram, précise un communiqué du ministère de la Défense nigérienne. Frontalière avec le Nigeria, la région de Diffa est sous Etat d’urgence depuis plusieurs mois.