L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 15/12/2016 : Togo, Côte d’Ivoire, Sénégal, Burkina Faso : banque, financement, infrastructures, transport, communication, Haca, Coris Bank.

 

Togo : la Boad, met 156 milliards FCFA à la disposition de quatre pays

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) financera de nouvelles opérations pour un total de 156 milliards FCFA, soit 250,5 millions de dollars, dans cinq Etats membres. Le conseil d’administration de l’institution financière a approuvé ces financements lors de sa 103e session ordinaire à Bamako au Mali en faveur de huit projets au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Niger, au Sénégal et au Burkina Faso, indique la BOAD dans un communiqué.

Côte d’Ivoire : la Haca donne des licences d’exploitations à télés privées

La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (Haca) vient de donner quatre sociétés à exploiter en Côte d’Ivoire, un service de télévision privée commerciale, en clair sur le réseau de la télévision numérique terrestre (TNT) selon des informations officielles rapportées par Apanews. Selon la même source les sociétés bénéficiaires sont Life tv, Optimum media Côte d’Ivoire, la société audiovisuelle de Côte d’Ivoire et Sorano-CI.

Sénégal : Début des travaux de réalisation du Train régional

Le président sénégalais, a lancé le 14 décembre 2016, à Dakar le lancement des travaux de réalisation du Train Express Régional (TER). Considéré par le président Sall comme « le plus grand projet du Sénégal indépendant », le TER va relier reliant la capitale Dakar et l’aéroport International Blaise Diagne.  Il sera construit par les entreprises françaises, Thalès et Engie pour un coût global de 225 millions d’euros, sa livraison est prévue en janvier 2019 soit quelques mois avant la prochaine élections présidentielle.

Burkina Faso : 10 milliards de la Boad à Coris Bank

La Banque ouest africaine de développement (Boad) vient d’octroyer à Coris Bank International (CBI) un financement de 10 milliards FCFA, en vue de soutenir la filière coton au Burkina Faso, rapporte APA, citant un responsable de la banque. Cet appui de la Boad est sous forme de mise en place d’une ligne à court terme en faveur de CBI pour le refinancement des concours octroyés au titre de la campagne cotonnière au Burkina Faso. L’objectif visé est de permettre à CBI de soutenir adéquatement le cycle d’exploitation des acteurs essentiels de la filière coton. Le coton, deuxième produit d’exportation derrière l’or depuis 2009, pèse pour 4% du Produit intérieur brut (Pib) du Burkina Faso et fait vivre quatre millions de personnes.