L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 16/02/2015 – Côte d’Ivoire, Nigeria, Sénégal, Niger : Boko Haram, Côte d’Ivoire, BOA, bourse, finances, grève, université, enseignement, Histoire, publication.

Côte d’Ivoire – BOA – actions

Les 100 000 actions nouvelles de la Bank of Africa (BOA) Côte d’Ivoire créées à la suite de l’augmentation de son capital social, seront admises à la cote de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), le 27 février 2015 rapporte la Pana, de source boursière. En décembre 2014, la BOA Côte d’Ivoire avait initié une opération de souscription par offre publique de vente de 100 000 actions nouvelles visant à porter son capital social de 7,2 milliards de F CFA à 8,2 milliards de F CFA. Celle-ci avait enregistré une sur-souscription qui avait conduit à sa clôture anticipée avant terme.

Nigeria – Boko Haram –

La capitale camerounaise, Yaoundé,  accueille ce lundi 16 février 2015,  un sommet extraordinaire des chefs d’Etats de la Communauté économique et des Etats de l’Afrique Centrale (Ceeac) consacré à la guerre contre Boko Haram, rapporte la Pana de  source officielle. Cette rencontre des chefs d’Etats de Yaoundé est la mise en œuvre de l’une des recommandations adoptée en marge du sommet de l’Union africaine (Ua) tenu les 30 et 31 janvier à Addis-Abeba en Ethiopie autour du président tchadien Idriss Deby Itno, président en exercice de la Ceeac.

Burkina Faso – banque mondiale – coopération

La Banque mondiale a mis en «veilleuse» un appui budgétaire de 150 millions de dollars, soit 75 milliards FCFA, au profit du Burkina Faso, en attendant l’adoption de deux importantes réformes «demandées» par le peuple burkinabè. L’appui initial de 70 millions de dollars (35 milliards FCFA) prévu pour le Burkina Faso, va être porté à 150 millions de dollars afin de tenir compte de la situation post insurrectionnelle du pays, a déclaré ce vendredi 12 février 2015,  le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Burkina Faso, le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée et le Togo, Ousmane Diagana, au cours d’un point de presse à Ouagadougou.

Niger – grève – médecine

Les médecins spécialistes du Niger observent depuis ce lundi 16 février 2015 un arrêt de travail de cinq jours, en vue de pour réclamer, une fois de plus, l’octroi d’un traitement salarial conforme à leur niveau de formation. Cette nouvelle grève des médecins spécialistes nigériens fait suite à une série de mouvements d’humeur observés durant tout le dernier trimestre de l’année 2014. En novembre, 2014, ils avaient observé 15 jours d’arrêt de travail avant de passer à la vitesse supérieure avec une grève d’un mois.

Sénégal – université – grève

Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) a décidé d’observer à partir de mercredi 17 février 2015 une grève de 72 dans les 5 universités publiques sénégalaises, a  annoncé à la presse, le 14 février 2015, David Célestin Faye, secrétaire de la section de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis.

Sénégal – histoire – publication

Le projet d’écriture de “L’histoire générale du Sénégal des origines à nos jours” prévoit de rendre son travail en 22 volumes de 500 à 800 pages, a annoncé samedi 14 février 2015 à Dakar son coordonnateur, l’historien Iba Der Thiam. « Au total, nous aurons, à dessein, 20 volumes thématiques, auxquels il convient d’ajouter le dictionnaire d’histoire et l’édition abrégée, soit 22 volumes de 500 à 800 pages avec une iconographie riche, des photos, des textes, des diagrammes, croquis, dessins etc. », a-t-il précisé.