L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 17/08/2015 – Côte d’Ivoire, Bénin, Guinée Bissau, Burkina Faso : affaire Guy André Kieffer, croissance, pauvreté, crise politique, José Mario Vaz, inflation

Côte d’Ivoire – affaire Kieffer

La justice ivoirienne a décidé d’inscrire à la cellule spéciale d’enquête sur les crimes de la crise postélectorale le dossier Guy-André Kieffer, du nom journaliste franco-canadien disparu le 16 avril 2004 à Abidjan, rapporte jeuneafrique.com « Cette affaire est importante, c’est pourquoi l’instruction est confiée désormais à cette cellule spéciale d’enquête qui a plus de moyens. Ce sont les magistrats Victor Coulibaly (doyen des juges d’instructions), Christophe Richard Adou (procureur de la République près du Tribunal de première instance d’Abidjan Plateau) et Ali Yéo (procureur général à la Cour d’appel d’Abidjan) » qui sont dorénavant en charge du dossier, a confié à Jeune Afrique une source proche de l’enquête.

Bénin – croissance – pauvreté

L’impact de la croissance économique au Bénin sur la réduction de la pauvreté et des inégalités reste insuffisant, face à une forte croissance démographique, révèlent les perspectives économiques au Bénin en 2015. Selon une étude réalisée par la Banque Africaine de développement (BAD) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la croissance économique béninoise, estimée en 2014 à 5,5%, contre 5,6% en 2013, a été tirée par la production agricole et les services, deux secteurs qui pèsent plus de 85% du Produit intérieur brût (PIB).

Guinée -Bissau – crise politique

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) est s’est dite, “préoccupée” par la crise politique en Guinée-Bissau, marquée par la “destitution” du gouvernement du Premier Ministre, Domingos Simoēs Pereira. Dans un communiqué publié le 16 août 2015,  le Président de la Conférence des Chefs d’Etat de la Cedeao, Macky Sall a suivi avec un « grand intérêt et a exprimé des préoccupations » suite aux récents développements qui ont conduit à la destitution du gouvernement du Premier ministre, Domingos Simoēs Pereira par le Président Jose Mario Vaz le mercredi dernier.

Burkina Faso – genre – élections

La Coordination des organisations de la société civile burkinabè s’est s’insurgée dimanche, contre le « non-respect » du quota genre sur les listes électorales, alors que les listes électorales pour les municipales ont été validées le 7 août dernier. « Force est de constater qu’après analyse des listes de candidatures validées, que certaines d’entre elles ne respectent pas le principe du genre », a écrit la coordination des organisations de la société civile dans un communiqué relayé par la presse. Selon la loi électorale burkinabè, « toute liste de candidatures présentée par un parti ou regroupement de partis politiques, lors des élections législatives et municipales, doit comporter au moins 30% de candidatures au profit de l’un ou l’autre sexe ».

Uemoa – inflation

Le taux d’inflation dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), est ressorti, en glissement annuel, à 1,5% à fin juin 2015, contre 0,8% à fin mai 2015, rapporte Apanews, citant la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Dakar.« La composante Alimentation , avec une contribution de 1,2 point de pourcentage, reste la principale source de la hausse des prix en juin 2015», note l’institut d’émission. L’augmentation des prix concerne en particulier les produits de la pêche, les tubercules et les céréales non transformées.