L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 18/07/2014 – Niger, Mali, Burkina Faso, Sénégal, Mauritanie, Nigeria: manifestations, Areva, pétrole, énergie, téléphonie, fraude, accident, Larlé, industrie, arrestations.

Niger – manifestation – Areva

Des manifestants ont été arrêtés par la police, lors de l’accueil ce vendredi 18 juillet 2014 à Niamey, du Président français François Hollande et sont conduits à l’école nationale de la police, rapporte APA. Selon la même source, ces manifestants arboraient des tee-shirt avec des slogans comme « Touche pas à mon uranium »dénonçant ainsi l’accord intervenu en juin 2014 entre l’Etat nigérien et Areva, le géant nucléaire français, exploitant de l’uranium nigérien depuis plusieurs décennies.

Mali –  secteur pétrolier

En 2013, le sous-secteur des hydrocarbures dans notre pays a été marqué par l’augmentation de 7,08 % des chargements de produits pétroliers ; la hausse des prix moyens à la pompe des produits pétroliers liquides, avec des taux allant de 5 à 8 % ; la hausse de la facture pétrolière de 1,9 % ; le paiement d’une subvention de 8 milliards de Fcfa pour soutenir la consommation du gaz butane ; la hausse des recettes pétrolières réalisées par la direction générale des douanes de 16,22 % ; la baisse des remboursements d’exonérations pétrolières pour les représentations diplomatiques et les projets de 13,08 % et la hausse des exonérations directes de 84,76 %.

Mali – négociations – Alger

Le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, a indiqué que les discussions se sont déroulées dans un esprit de fraternité et surtout de compréhension. « Après la cérémonie d’ouverture, nous avons commencé à nous parler entre Maliens. Il y a un esprit de part et d’autre d’aller de l’avant. Il y aussi un engagement fort d’arriver à un accord », a-t-il déclaré, cité par le quotidien gouvernemental ‘L’Essor’. M. Diop est le chef de la délégation malienne actuellement présente dans la capitale algérienne pour négocier avec les groupes armés du nord du Mali.

Burkina Faso – explosion de Larlé

La gendarmerie annonce e vendredi 18 juillet 2014, l’arrestation du propriétaire des explosifs et un nouveau bilan de 5 morts suite à l’explosion survenue le 15 juillet 2014 à Larlé, un quartier de Ouagadougou. Les autorités burkinabé avaient des les premières heures concluent à une origine accidentelle dont le premier bilan déplorait la mort de deux personnes.

Nigeria – Peugeot – usine
 
Le fabricant automobile français, PSA Peugeot-Citroën, a annoncé qu’il allait commencer à produire des voitures au Nigeria au deuxième trimestre de cette année, après la signature d’un accord d’assemblage et de vente de véhicules avec la PAN Nigeria Limited, rapporte la presse locale. Un communiqué de la firme basée à Paris indique qu’elle va commencer à assembler des 301 Sedan en petit nombre dans une usine dirigée par PAN Nigeria Ltd dans la ville de Kaduna  (centre-nord).Ce véhicule sera produit à partir de kits semi-assemblés de pièces détachées expédiés de l’usine de Peugeot à Vigo, en Espagne. PSA Peugeot-Citroën et PAN Nigeria Limited ont signé un accord d’assemblage et de vente de voitures au Nigeria le 11 juillet 2014.
 
Mauritanie – arrestation – sit-in

Plusieurs responsables, militants et sympathisants de l’Initiative de Résurgence  du mouvement abolitionniste (Ira) en Mauritanie, tiennent le 17 juillet 2014  un sit-in devant le ministère de la Justice à Nouakchott pour exiger la libération de trois individus affiliés à l’Ong antiesclavagiste et considérés comme des détenus d’opinion rapporte la Pana. Ces trois individus sont arrêtés depuis plusieurs mois pour des questions liées au foncier.Il s’agit de Cheikh Fall, Yatna Ould Boubacar et Hanana Ould M’Bareck (ce dernier était étudiant à Dakar avant son arrestation).

Sénégal  – téléphonie – fraude

Le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abdou Karim Sall, a annoncé, hier à Dakar, la création, « dans les prochains jours », d’une brigade de surveillance pour lutter contre la fraude sur les appels, de concert avec les différents opérateurs de téléphonie.« Nous allons bientôt mettre en place une brigade de surveillance » pour arriver à plus d’efficacité et de réactivité dans ce domaine », a déclaré le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abdou Karim Sall, lors d’une visite au siège de la Sonatel, l’opérateur historique des télécommunications au Sénégal. « Aujourd’hui, nous avons constaté qu’il y a une fraude d’envergure au Sénégal (sur les appels téléphoniques). Ce qui constitue un frein au développement. Ce qui fait perdre à des sociétés comme la Sonatel , la somme de deux milliards » de FCFA, a-t-il ajouté.