L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 18/08/2014 – Mauritanie, Togo, Bénin, Côte d’Ivoire, Mali: Ebola, prévention, sécurité alimentaire, énergie renouvelable, sport, finances.

Mauritanie – Ebola – cas suspect
 
Des spécialistes mauritaniens  effectuent  actuellement des examens et analyses sur un  cas « suspect de fièvre hémorragique Ebola » d’une Libérienne mariée à un Mauritanien,  se trouvant actuellement dans la localité d’Ain Farba-Hodh Occidental (800 km au sud-est de Nouakchott), rapporte la Pana. La dame « présentant des signes cliniques suspects, laissait apparaître un signal douteux au moment de son arrivée en Mauritanie il y a une semaine. La femme suspecte, l’infirmier et tous ceux qui ont été en contact avec elle sont actuellement isolés.
 
 Mali – agriculture – sécurité alimentaire
 
« Le Mali a le potentiel de générer annuellement plus de 40 milliards de Fcfa à travers la filière semencière, rien que pour le mil, le sorgho, le maïs et le riz » a estimé, le Dr Sokona Dagnoko Sissoko, spécialiste des semences. L’exploitation d’un tel potentiel requiert cependant la mise en place d’une industrie semencière forte et durable et par le secteur privé à fortes capacités techniques financières et managériales, précise t-il, cité par le quotidien nation, L’Essor.

Togo – énergie renouvelable

D’ici 2020, le Togo ambitionne de parvenir au seuil de 20% concernant les énergies renouvelables. Un plan d’action devrait être lancé d’ici quelques mois afin de tracer la feuille de route et de préciser la nature de l’investissement, lit-on sur le site web du gouvernement togolais. La Cedeao recommande que 75% de la population rurale soit approvisionnées par l’extension des réseaux et environ 25% par des mini-réseaux hybrides autonomes alimentés par les sources renouvelables.

Côte d’Ivoire – sport- football
 
Le rapport financier de l’Asec d’Abidjan, club de la Ligue 1 ivoirienne de football, a révélé un déficit de 122 millions FCFA pour l’exercice 2013 contre 52 millions pour l’exercice précédent, lors de l’assemblée générale du club, tenu le 17 août 2014, rapporte Apanews. Cette baisse du résultat d’ensemble résulte, poursuit le rapport, d’une augmentation substantielle des charges du club (augmentation de 101 millions FCFA par rapport à 2012) non couverte corrélativement par la hausse des revenus de l’exercice (augmentation de 31millions FCFA par rapport à 2012).  Selon le Président du Conseil d’administration, Me Roger Ouégnin, à la tête du club depuis 1989, il faut 100 millions FCFA par mois, soit ‘’un budget annuel de 1,2 milliard” pour faire face à toutes les charges.
 
Bénin – Ebola – prévention
 
Pour la prévention contre le virus Ebola, le gouvernement Béninois chiffre ses besoins à environ 1 milliard 726 millions FCFA, indique le site acotonou.com. Les autorités béninoises ont aussi déjà mis en place un comité de crise pour une éventuelle riposte contre le virus qui a fait plus de 1000 morts depuis le début de l’année en Afrique de l’ouest, principalement en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.