L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 18/11/2016 : Ghana, Sénégal, Burkina Faso, Côte d’Ivoire : foncier, gestion, climat, Cop 22, énergie renouvelable, assainissement, agriculture, filière anacarde.

Burkina Faso : faible taux d’accès à l’assainissement noté en milieu urbain et rural

Le sous-secteur de l’assainissement des eaux usées et excrétas montre des faibles taux d’accès tant en milieu urbain (34,2%) qu’en milieu rural (12%) en 2015 au Burkina Faso, a relevé le 17 novembre 2016 le ministre en charge de l’eau, Niouga Ambroise Ouédraogo. Selon M. Ouédraogo,cité par Xinhua,  ces chiffres comparés aux résultats de l’enquête nationale sur l’assainissement réalisée en 2010 qui avait révélé que six ménages sur dix utilisaient la nature comme lieu de défécation, traduisent, malgré leur faiblesse, les efforts consentis par l’Etat et les populations, avec le soutien des partenaires techniques et financiers.

Ghana : des chefs traditionnels sensibilisés sur la gestion foncière

Un séminaire de deux jours regroupant une cinquantaine chefs traditionnels africains, prend fin ce vendredi 18 novembre 2016 à Accra. Organisé par  par la Commission de l’Union Africaine (CUA), la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), ce séminaire selon les informations rapportées par Agence Ecofin est destiné à les sensibiliser sur « les risques et les opportunités d’investissements fonciers à grande échelle (LSLBIs) » et à les doter « des principes clés pour la négociation des offres d’investissement foncier qui sont durables et bénéfiques, aux communautés et aux peuples africains ».

Sénégal : les énergies propres vont constituer 30% du parc électrique d’ici 2018

Les énergies renouvelables vont constituer 30% du parc électrique sénégalais dans deux ans, a annoncé le président Macky Sall, cité par l’Aps lors d’un sommet organisé en marge de la COP 22 à Marrakech au Maroc.« D’ici, 2018, nous réaliserons sept autres projets de centrales solaires et éoliennes pour un total de plus de 300 mégawatts. A cette date, la part d’énergie renouvelable, représentera, plus de 30% de notre parc électrique, en tant compte de l’énergie hydraulique », a-t-il dit.

Uemoa : la Bceao à la quête de l’inclusion financière dans la région

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) dit etre à la recherche  de 20 milliards FCFA auprès de bailleurs pour financer la stratégie régionale d’inclusion financière dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa, 8 pays) dont environ 50 % de la population adulte n’a pas accès aux services financiers, a fait savoir son directeur général de la stabilité et de l’inclusion financière.

Afrique – Cop 22 : adoption de la Proclamation de Marrakech

Au terme de douze jours de débats, les participants à la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) ont adopté le 17 novembre 2016 à Marrakech (sud du Maroc) la “Proclamation de Marrakech”, qui appelle la communauté internationale à intensifier l’action politique dans la lutte contre les changements climatiques et le soutien aux pays menacés. Le texte a été adopté à l’unanimité les chefs d’Etats, de gouvernements et de délégations.

Côte d’Ivoire : vers une transformation locale de l’anacarde

Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan a annoncé le 17 novembre 2016 à Abidjan la transformation de 100 % de la production d’anacarde  à l’ouverture de la deuxième édition du Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde.« Le gouvernement ivoirien a adopté un plan de développement et de transformation de l’anacarde dont l’objectif est d’accroitre significativement le taux de transformation des noix brutes à 100 % à l’horizon 2020 », a déclaré M. Duncan. Le taux de transformation en 2015 était estimé à 5,84%.