L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 19/02/2014 – Burkina Faso, Sénégal, Niger, Guinée, coopération, Chine, infrastructures, finances

Burkina Faso – coopération
 
Le président Blaise Compaoré, a obtenu au terme de 72 heures d’une visite de travail et d’amitié au Qatar, l’accord des autorités qataris pour le financement de deux projets majeurs, indique un communiqué de la présidence burkinabé. Selon ce texte,  il s’agit du financement de l’autoroute Ouagadougou-Bobo Dioulasso-Frontière de la Côte d’Ivoire pour un coût de 1200 milliards de FCFA, et la réalisation d’une cité d’amitié Burkina-Qatar. Cette cité sera implantée à Bassinko, une banlieue située au nord de Ouagadougou. Ce sont 1282 logements de plusieurs types qui seront construits.

Niger – infrastructures
 
Le président Mahamadou Issoufou a lancé mardi 18 février 2014, le lancement des travaux de la construction du second échangeur de la ville de Niamey. Entièrement financé par l’Etat du Niger la construction de l’échangeur et de l’aménagement de ses voies d’accès, dureront 24 mois pour un coût global de 26,7 milliards de FCFA. Les travaux seront exécutés par l’entreprise chinoise CGC qui est également le constructeur du premier échangeur actuellement en construction.
 
Guinée – finances

Le groupe bancaire panafricain, Ecobank va ouvrir deux nouvelles agences en Guinée, a déclaré, Moukaramou Chanou, le directeur général de la filiale guinéenne. « D’ici la fin du premier trimestre, nous allons inaugurer deux  nouvelles agences. Histoire de déployer notre réseau dans les coins les plus reculés de la Guinée pour que la banque soit plus proche des habitants. Car, ils ne sont pas obligés de venir vers la banque. Mais c’est plutôt à la banque d’aller vers eux » a-t-il expliqué, cité par Guineenews.

Sénégal – Chine
 
Le président sénégalais, Macky Sall, entame  ce mercredi une visite officielle de trois jours en Chine. Le président Sall est le premier chef d’état africain à se rendre en Chine, cette année. Une trentaine d’entreprises chinoises sont présentes au Sénégal. Depuis la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays en 2005, les échanges commerciaux ont atteint 400 milliards FCFA. Selon, Rfi, la Chine est maintenant, le deuxième partenaire commercial du Sénégal après l’Union européenne. Aujourd’hui, hors produits pétroliers, elle détient 11% des parts de marché du Sénégal, autant que la France.