L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 20 /10/2015 – Burkina Faso, Niger, Mali : droits humains, Onu, fiscalité, fraude, éducation, grève, télécommunications, prévision.

Niger – école – grève

Soixante dix-neuf élèves et lycéens qui manifestaient à l’appel de l’Union des scolaires du Niger (USN) ont été interpellés au cours de leur sortie publique qui s’est transformée en des affrontements avec les forces de l’ordre, ce lundi 20 octobre 2015 à Niamey. Entre autres revendications, les élèves exigent la construction de 358 classes en paillote d’ici le 15 octobre, afin de palier le manque de structures d’accueil dans les établissements publics de Niamey.

Mali – Onu – droits humains

De nombreux défis en matière de respect des droits humains restent à relever au Mali, en dépit de la signature d’un accord de paix, a estimé, Suliman Baldo, l’expert des de l’Organisation des nations-unies (Onu) au terme d’une nouvelle visite dans le pays. « L’accord pour la paix et la réconciliation, et la prolongation du mandat de la Minusma (Mission de l’ONU au Mali, jusqu’au 30 juin 2016) sont autant de signes encourageants » pour la stabilité du pays, a déclaré Suliman Baldo, expert indépendant sur la situation des droits de l’Homme au Mali, dans un communiqué relayé par  l’AFP. M. Baldo a bouclé lundi 19 octobre 2015 une visite de dix jours dans le pays, sa cinquième depuis sa prise de fonction en août 2013.

Burkina Faso – fiscalité – fraude

Entre 2012 et 2014, plusieurs milliards de FCFA ont échappé au Trésor public burkinabè, à cause de l’impunité fiscale, de la fraude, des restes à recouvrer et des chèques impayés, a révélé une enquête parlementaire. Les pertes annuelles liées à la fraude fiscale sur les motos, oscillent entre 2,3 et 22,7 milliards de FCFA et à 21, 8 milliards de FCFA pour la fraude liée au carburant, indique un rapport rendu public vendredi, par la Commission parlementaire sur la fraude et l’impunité fiscales, les restes à recouvrer et les chèques impayés entre 2012 et 2014. Le reste à recouvrer durant la même période, s’élève à près de 123,6 milliards de F CFA pour les impôts et à 29,2 milliards de FCFA pour les douanes.

Afrique – télécom

Près de 80% des 800 millions d’habitants de l’Afrique sub-saharienne devraient avoir accès à des téléphones portables d’ici 2020, le double du taux de pénétration actuel, estime la fédération professionnelle des télécoms GSMA. Mais pour atteindre cet objectif, des aides publiques seront nécessaires pour que la couverture puisse atteindre les zones les plus reculées, selon cette association qui représente les principaux opérateurs de téléphonie mobile dans le monde.