L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 21/09/2015 – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Nigeria, Mauritanie : Putsch, médiation, projet d’accord, Cedeao, société, orpaillage, syndicat, agriculture, finance, mine, emploi.

Burkina Faso – médiation – proposition

Trois jours de médiation ont abouti dimanche soir à Ouagadougou à un « projet d’accord politique de sortie de crise » au Burkina Faso, prévoyant notamment la participation aux élections des candidats pro-Compaoré et l’amnistie des putschistes, des propositions qui décevaient profondément la société civile. Le projet de la Cedeao est articulé en 12 points. Parmi eux figure le maintien des élections législatives et présidentielle, au plus tard le 22 novembre 2015 (la date en était fixée jusqu’ici au 11 octobre2015), mais surtout la participation des candidats pro-Compaoré, qui avaient été invalidés ces derniers mois suite à une loi votée par l’Assemblée intérimaire. Le texte propose en outre que soit votée avant le 30 septembre2015 “une loi d’amnistie” pour les putschistes.

Côte d’Ivoire – société – orpaillage

Quelque 106 sites d’orpaillage clandestin seront bientôt fermés dans l’Est ivoirien, a annoncé, samedi, le Chef de l’Etat Alassane Ouattara au terme d’une visite d’Etat de 72 heures dans la région de l’Indénié-Djuablin (210 km à l’Est d’Abidjan).« En ce qui concerne la question de l’orpaillage clandestin, c’est un véritable fléau dans cette région, au centre, au nord, un peu partout dans le pays parce qu’il se révèle que notre pays est riche en minerai notamment en ce qui concerne l’or », a expliqué M. Ouattara au cours d’une conférence de presse. « (…) Après la zone du Nord et du Centre ou nous avons demandé à la gendarmerie de prendre des mesures de déguerpissement des sites d’orpaillage clandestin (…) en ce qui concerne la zone Est, cela va démarrer. Et il est prévu pour le déguerpissement de 106 sites au cours des prochains mois », a-t-il ajouté.

Côte d’Ivoire – pauvreté – recul

Le taux de pauvreté des ménages en Côte d’Ivoire est passé de 51% en 2011 à environ 46% en 2015, a annoncé, vendredi, le gouvernement ivoirien en publiant les résultats de l’enquête sur les ménages réalisée par l’institut national des statistiques (INS), sous la tutelle du ministère d’Etat, ministère du Plan et du développement.« Au titre du ministère d’Etat, ministère du Plan et du développement, le Conseil a adopté deux communications. La première est relative aux résultats de l’enquête sur le niveau de vie des ménages en Côte d’ Ivoire. Cette enquête conduite par l’Ins a été initiée par le gouvernement pour répondre à la nécessité de collecter les informations devant lui permettre d’améliorer la planification et de mieux évaluer les politiques économiques et sociales mises en œuvre », a expliqué le porte-parole du gouvernement Bruno Nabagné Koné à l’issue d’un Conseil de ministres délocalisé présidé à Abengourou ( 210 km à l’Est d’Abidjan ) par le chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Burkina Faso – manifestations – blessés

Le syndicat des médecins du Burkina Faso a annoncé qu’à l’hôpital Yalgado Ouédraogo, principal centre médical de Ouagadougou, on fait face à un manque de sang pour soigner les personnes blessées par les éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP).« Il urge que la population aille donner du sang pour sauver les blessés », a lancé samedi le syndicat des médecins, cité par Apanews. Le syndicat a aussi déploré le fait que les militaires tirent sur les ambulances et les sapeurs-pompiers.

Nigeria – agriculture

Le numéro un de la banque centrale du Nigéria (CBN), Godwin  Emefiele a exprimé son inquiétude par rapport à la facture des importations alimentaires de la première économie d’Afrique qui s’élève à 630 milliards de nairas. Selon le gouverneur de la CBN, le pays doit diversifier son économie vers le secteur  agricole afin de réduire sa dépendance aux hydrocarbures. Il s’agirait d’après lui d’un retour à une situation qui prévalait avant le boom pétrolier et dans laquelle l’agriculture était le principal contributeur du PI du pays avec 60%.« Mais à présent nous importons la plupart des denrées agricoles que nous pouvons produire en raison de notre négligence envers l’agriculture et de l’exode des jeunes ruraux qui rêvent d’emplois de cols blancs, vers les villes.» a-t-il regretté, cité par Agence Ecofin.

Mauritanie – Tasiast – mine

Tasiast Mauritanie Limited (TML-SA), une filiale de la multinationale canadienne Kinross, qui exploite une mine d’or du même nom dans le nord de la Mauritanie, annonce samedi avoir licencié 148 employés sur le site minier et son bureau administratif à Nouakchott. Ces licenciements collectifs se justifient par des motifs économiques du fait « d’une conjoncture internationale difficile ».