L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 22/07/2015 – Nigeria, Niger, Ghana, Guinée, Liberia, Burkina Faso : Buhari, pétrole, RSP, corruption, santé, grippe aviaire, Sommet Ebola.

Nigeria – Corruption – pétrole

Le président nigérian Muhammadu Buhari a annoncé l’arrestation de tous les responsables de l’ancien régime convaincus de corruption et de dilapidation de la rente pétrolière. Le président nigérian actuellement en visite officielle aux Etats –unis a fait cette promesse lors d’une rencontre avec la diaspora nigériane dans les locaux de l’ambassade du Nigeria à Washington, ce mercredi 22 juillet 2015. En en croire le président, cité par la presse locale,  le gouvernement fédéral est en train de d’examiner les preuves.

Burkina Faso – RSP – dissolution

Roch Marc Christian Kaboré, ancien baron de l’ex-président Blaise Compaoré devenu opposant et l’un des favoris pour l’élection d’octobre 2015, s’est déclaré favorable à la dissolution de la garde présidentielle, qui a récemment provoqué une crise politique majeure au Burkina Faso. « Il faut trouver des solutions pour reverser ces hommes et ces matériels dans l’armée régulière », a déclaré M. Kaboré, président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), cité par l’Afp..

Niger – Burkina Faso – Ghana – grippe aviaire

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et de l’agriculture (FAO) a appelé  à agir d’urgence pour combattre la grippe aviaire en Afrique de l’Ouest. Cet appel fait suite aux foyers de ce virus qui se sont déclarés au Ghana, au Nigeria, au Burkina Faso, au Niger et en Côte d’Ivoire. « On craint de plus en plus que sans une intervention rapide pour endiguer les foyers du virus très virulent de grippe aviaire H5N1 en Afrique de l’Ouest, une propagation dans l’ensemble de la région et au-delà soit inévitable », a déclaré la FAO dans un communiqué.

Guinée – Sierra Leone – Liberia – Ebola

Une aide supplémentaire de 5,5 millions de dollars sera accordée à la Guinée, au Liberia et à la Sierra Leone, les pays les plus touchés par l’épidémie d’Ebola sans précédent, des fonds mobilisés lors d’un mini-sommet spécial tenu mardi 21 juillet 2015 à Malabo en Guinée équatoriale en présence d’une dizaine de chefs d’Etat de l’Union africaine (UA).