L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 23/10/2014 – Côte d’Ivoire , Guinée , Mali, Sénégal, Togo, Burkina Faso : café-cacao, taxes, Ebola, coton, BOA, OPV, article 37, manifestation

Côte d’Ivoire – café-cacao – taxes
 
Le gouvernement ivoirien a adopté une ordonnance qui exonère les opérateurs de la filière café-cacao des redevances et taxes à l’exportation de ses produits. La Porte-parole adjointe du gouvernement, Me Affoussiata Bamba-Lamine, citée par la Pana  a expliqué que cette mesure vise à soutenir et à promouvoir les opérateurs nationaux de café-cacao en proie à une perte de compétitivité due à un défaut de financement. Les bénéficiaires de cette mesure seront sélectionnés selon des critères bien définis par le Conseil du café-cacao, a précisé Me Bamba-Lamine.
Pour la campagne 2013-2014, la Côte d’Ivoire a produit 1,74 million de tonnes de cacao. Le revenu brut global perçu par les producteurs de café-cacao en 2013-2014 est passé à environ 1,400 milliards  FCFA contre 1,041 milliard  FCFA en 2012-2013, soit une hausse de 25,77%.
 
Guinée – Ebola – Cuba
 
Une brigade médicale cubaine de 38 membres est arrivée ce mercredi 22 octobre 2014  à Conakry en vue de participer à la lutte contre la fièvre hémorragique virale à Ebola présente dans le pays depuis janvier 2014. La brigade médicale constituée d’épidémiologistes, d’administrateurs de la santé et de médecins généralistes, sera déployée prochainement dans les localités touchées par l’épidémie qui affecte douze des trente trois préfectures de la Guinée.
 
Côte d’Ivoire – coton
 
 La campagne cotonnière 2013-2014 en Côte d’Ivoire a enregistré une hausse de 15,07 pour cent à travers les gains engrangés par les producteurs, selon des informations fournies par le gouvernement ivoirien. Lors de la campagne écoulée ouverte le 30 novembre 2013, la production de coton a atteint 405 226 tonnes contre 352 mille tonnes pour la précédente campagne. Les producteurs ont reçu un montant 101.306.500.000 F CFA contre un montant de 93.280.000.000 F CFA distribués aux producteurs lors de la précédente campagne; soit une hausse de 15,07%, selon le gouvernement.
 
Sénégal – BOA – OPV
 
La Bank of Africa (BOA) Sénégal lance à compter de ce jeudi 23 octobre 2014 dans la zone UEMOA une offre publique de vente (OPV) de 200.000 actions nouvelles, pour un montant nominal total de deux milliards FCFA. Cette OPV qui va durer jusqu’au 21 novembre 2014, est destinée au personnel de la BOA-Sénégal et des autres entités du Groupe, d’une part, et les toutes autres personnes morales ou physiques de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), d’autre part, au prix d’émission de 25.000 FCFA pour la catégorie 1 et de 30.000 FCFA pour la catégorie 2.
 
Côte d’Ivoire – Guinée – Ebola
 
Un infirmier guinéen soupçonné d’être entré en contact direct avec un malade de la fièvre virus Ebola en Guinée, avant d’entrer sur le territoire ivoirien, est activement recherché par les autorités de Man (Ouest, région du Tonpki), où il serait arrivé le mercredi 22 octobre 2014, rapporte l’Agence ivoirienne de presse (AIP). Au Mali voisin un cas suspect a été annoncé dans la région de Kayes selon Xinhua.
 
Togo – société – microcrédit
 
Plus de 211.800 personnes vulnérables ont bénéficié, à la date du 15 octobre 2014 , des microcrédits du produit Accès des pauvres aux services financiers (APSEF) destiné à combler le déficit du système financier classique, rapporte Xinhua.Cette performance intervient près de six mois après le lancement de l’APSEF en avril dernier, dans le cadre de l’ instrument financier Fond national de la finance inclusive (FNFI), qui a été mis en oeuvre en janvier 2014 par le gouvernement togolais.
 
Burkina Faso – manifestation – référendum
 
De nouveaux rassemblements se sont tenus dans la soirée du mercredi 22 octobre 2014  à Ouagadougou en réaction contre l’annonce mardi par le gouvernement burkinabè d’un référendum, qui doit rendre possible la candidature à l’élection de 2015 du président Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans. Quelques centaines de protestataires se sont massés entre 20h00 et 23h00 dans plusieurs quartiers de la capitale, bloquant un temps le trafic, avant d’être dispersés dans le calme par les forces de l’ordre, davantage présentes que la nuit précédente, a rapporté l’AFP.