L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 24/08/2016 – Gambie, Nigeria, Ghana, Mali : droits humains, réquisition, procès Ahmad Al Faqi, banque, marché monétaire, commerce bilatérale, santé, consommation.

Gambie : l’Onu exige une enquête sur la mort d’un opposant

Le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a demandé  aux autorités gambiennes d’enquêter sur la mort d’un membre de l’opposition et sur les accusations selon lesquelles des détenus sont privés de soins. Solo Krummah, membre du Parti démocratique unifié (PDU), est mort samedi 20 août 2016  dans un hôpital de Banjul, la capitale du pays. C’est le deuxième militant du PDU à perdre la vie après avoir été arrêté depuis le début d’une répression contre des manifestations. « Nous incitons les autorités à enquêter sur la mort ainsi que sur des allégations que des soins médicaux sont refusés aux détenus », a déclaré dans un communiqué Cécile Pouilly, porte-parole du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme. Elle a précisé que Solo Krummah avait été privé d’assistance médicale « plusieurs fois lors de sa détention » .

Nigeria : Neuf banques exclues du marché de change

Neuf banques opérant au Nigéria ont été exclues ce 23 août 2016 du marché de change par la banque centrale. Elles auraient détenu secrètement des avoirs en devises de la compagnie nationale pétrolière, pour un montant global de 2 milliards de dollars, a-t-on appris de sources médiatiques locales. L’information ne donne pas de détails sur l’identité des banques concernés mais ces dernières auraient été sommées de reverser ces avoirs dans le compte unique du trésor comme le prévoit la réglementation actuellement en vigueur.

Ghana : les échanges avec la Chine, atteignent 2,4 milliards de dollars

Les échanges commerciaux entre le Ghana et la Chine ont atteint en mai 2016, 2,4 milliards de dollars, apprend-t-on de sources officielles. Le volume total des échanges entre les deux pays en 2015 ressortait 6,6 milliards de dollars, selon les chiffres du ministre délégué en charge des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, Emmanuel Habuka Bombande, cité par l’agence de presse ghanéenne (GNA).

Burkina Faso : saisie d’huile impropre à la consommation

Les autorités douanières du Burkina Faso sont saisi 1.200 bidons de 20 litres d’huile alimentaire fabriquée dans des conditions “impropres” et “frauduleuses”, le 22 août 2016 à Bobo-Dioulasso, capitale économique du pays, a-t-on appris mardi auprès de la ligue des consommateurs. Selon le responsable de la ligue des consommateurs du Burkina Faso, Pascal Zaida, ces produits impropres à la consommation, qui seront incinérés, ont été saisis avec l’appui du Laboratoire national de santé publique. Pour rappel au cours de ce  même mois d’aout , près de 30 tonnes de poulet impropre à la consommation ont été saisies dans une gare de Ouagadougou, tandis que début juillet, à quelques jours de la fête musulmane du Ramadan, 79 tonnes de riz, deux tonnes de poulet congelé et une importante quantité de poisson, tous impropres à la consommation, ont été saisis. En février 2015, près de 1.300 tonnes de soda périmé avaient été saisies dans la banlieue de Ouagadougou.

Mali : une peine de 9 à 10 ans requis pour Ahmad Al Faqi Al Mahdi

Une peine allant de neuf à onze ans de prison a été requis par l’accusation à l’encontre du malien Ahmad Al Faqi Al Mahdi jugé par la CPI pour avoir détruit des mausolées à Tombouctou, lors du troisième jour de ce procès devant la Cour pénale internationale. « Aujourd’hui, après deux jours d’audience et presque à la fin de ce procès, l’accusation requiert que la chambre veuille bien prononcer une peine qui reste dans cette fourchette de neuf à onze ans d’emprisonnement », a déclaré Gilles Dutertre, représentant de la procureure, ce mercredi 24 août 2016.