L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 25/08/2015 – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Bénin, Sénégal : état civil, Kouadio Bertin, attaque, Oursi, parlement, loi, administration, modernisation

Sénégal – état civil – modernisation

L’Union européenne (UE) annonce la mise en œuvre de la deuxième phase du Projet d’appui à la modernisation de l’état civil du Sénégal pour 1 milliard 733 millions de francs. Le projet de modernisation de l’état civil d’un montant total de 3 milliards 500 millions francs est mis œuvre en partenariat avec le ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, souligne la Délégation de l’UE au Sénégal dans un communiqué relayé par l’APS. Il a pour objectif de contribuer à ’’la mise en place de la stratégie nationale de modernisation du système d’enregistrement des faits d’état civil sénégalais’’, souligne la même source précisant que la deuxième phase qui a démarré en juillet pour une durée de 17 mois.

Côte d’Ivoire – Kouadio Bertin

La commission électorale indépendante de Côte d’Ivoire (CEI) a quelques heures de la clôture des inscriptions a enregistré une 18ème candidature à l’élection présidentielle du 25 octobre 2015, en la personne de Kouadio Konan Bertin. Ce membre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) va lancer dans la bataille comme « candidat indépendant ».

Burkina Faso – attaque – Oursi

Un gendarme burkinabè blessé après une attaque menée des inconnus d’une caserne dans le nord du Burkina, frontalier du Niger et du Mali, est décédé dans un hôpital à Ouagadougou, rapporte l’Afp, ce mardi 25 août 2015, de  source gouvernementale. L’attaque perpétrée dans la soirée du 23 août 2015 sur la brigade territoriale de gendarmerie de Oursi, localité du nord du Burkina, frontalière du Niger et du Mali, avait également blessé la fille du commandant de brigade qui est « toujours dans une situation critique », a précisé une source sécuritaire, citée par l’Afp. Le gouvernement burkinabè, à travers un communiqué, ‘’condamne fermement’’ cette attaque.

Bénin – parlement – loi

La Cour constitutionnelle du Bénin vient de saisir le président de l’Assemblée nationale sur le cumul de mandats qui caractérise certains députés, apprend – on de source médiatique. Les députés qui cumulent leur mandat de parlementaire, de maire ou encore de chef d’arrondissement devront se conformer à la loi électorale et faire un choix.