L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 26/05/2014 – Mali, Sénégal, Mauritanie, Bénin, Uemoa, Bceao, Kidal, humanitaire, médiation, coopération, banque, pêche, inondations.

Mali –  Alger – médiation

L’Algérie est disposée à accueillir en juin 2014, les négociateurs du Mali en vue de trouver une solution à la nouvelle crise qui secoue ce pays voisin, a déclaré ce lundi 26 mai 2014, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Cité par l’AFP en marge de la 17e conférence ministérielle du Mouvement des Non-alignés (MNA),M. Lamamra a souligné « l’intérêt exprimé par les mouvements maliens, le soutien du gouvernement algérien aux négociations de paix et la disponibilité des gouvernements des pays du Sahel à apporter leur aide pour assurer le succès de cette démarche ».Selon un bilan du ministère malien de la Défense, les affrontements à Kidal (Nord –est) avec les groupes armés ont couté la vie à 50 soldats maliens.

Mali – Kidal – prisonniers

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé ce lundi 26 mai 2014 avoir rendu visite à 50 personnes détenues par deux groupes armés à Kidal (Nord-est ) depuis les récents affrontements dans cette ville.Les cinquante prisonniers sont « 32 personnes détenues par le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et 18 par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) », selon un communiqué de l’organisation relayé par l’AFP. 

Bceao – opérations – baisse

Les opérations interbancaires de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) sont de nouveau sous la barre des 180 milliards FCFA durant la semaine du 13 au 19 mai 2014 alors qu’elles avaient connu une forte remontée la semaine précédente, indique, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Dakar.Selon ces chiffres relayés par APA, les opérations de prêts et d’emprunts réciproques entre banques se sont établies durant la période sous revue à 179,200 milliards FCFA contre 223,434 milliards FCFA durant la semaine du 6 au 12 mai 2014. 

Sénégal – Turquie – coopération

La Turquie a accepté de renoncer au terrain dont elle était attributaire sur la Corniche-Ouest de Dakar, au profit d’un nouvel emplacement qui lui sera affecté pour la construction de la chancellerie de son ambassade à Dakar, rapporte l’Aps (officiel). Au sortir d’une entrevue avec le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, l’ambassadeur de Turquie au Sénégal, Sibel Algan, a annoncé à des journalistes que les autorités de son pays « ont pris la décision de construire la nouvelle chancellerie de l’ambassade dans un nouvel emplacement (…) » à déterminer par le gouvernement sénégalais. Le projet de construction de cet édifice sur le bord de mer avait soulevé de vives protestations de la part des Dakarois.

Bénin – inondations – FAO
 
L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vient d’octroyer au Bénin 300.000 dollars américains en vue d’assister les familles sinistrées à la suite des inondations dans le Nord du Bénin, rapporte la Pana. Selon la même source cette subvention vise de façon plus pratique à favoriser dans l’immédiat la relance des activités agricoles de 2.500 ménages des communes de Malanville et de Karimama (Nord) et le renforcement de leurs capacités  de résilience face aux crises.Selon le bilan de ces inondations de 2013 fait par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, 9.191  ménages ont été affectés,  21.521ha de cultures inondées,  des centaines de têtes de bovins, ovins, caprins et volaille emportées, des trous à pêche détruits et du matériel de pêche emporté par les eaux.

Mauritanie – pêche – Ue – accord

Après la rencontre de Paris, il y a quelques semaines, la deuxième phase des négociations concernant les accords de pêche entre le gouvernement mauritanien et l’Union européenne (UE) a débuté dimanche 25 mai 2014 à Nouakchott, rapporte la Pana. Les deux parties doivent renouveler leur actuel  protocole de pêche qui arrive à expiration le 31 juillet 2014.Sur la base de cet accord, la flotte européenne pêchait  environ 300.000 tonnes de poissons par an en Mauritanie qui dispose d’une façade atlantique de 700 kilomètres. A l’instar de pays comme le Sénégal, ces accords signés avec l’Europe restent très décriés par les Ong et la société civile qui dénoncent régulièrement un bradage des ressources halieutiques.