L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 26/09/2016 – Côte d’Ivoire, Mali, Togo, Burkina Faso : société, réfugiés, sport, Serge Aurier, santé, Vallée du Rift, agriculture, hydraulique, intégration.

Côte d’Ivoire : une centaine de réfugiés ivoiriens quitte la Guinée

Quelque cent vingt-huit réfugiés ivoiriens, soit vingt-neuf familles ayant décidé de mettre fin à quatorze ans d’exil en Guinée, sont attendus mardi en Côte d’Ivoire où ils seront accueillis à Sipilou (extrême ouest ivoirien), rapporte Apanews, ce lundi 26 septembre 2016, relayant une note d’information du ministère ivoirien de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes. D’après la même source, ces ivoiriens qui ont quitté la Côte d’Ivoire en 2002 après le déclenchement de la crise militaro-politique du 19 septembre 2002, seront accueillis demain après-midi dans la localité frontalière de Sipilou par une équipe du Ministère de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes, du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et des partenaires techniques.

Uemoa : des sanctions prévues contre les auteurs de surcharge

Les pays membres de l’Union économique ouest africaine, accompagnés du Ghana et de la Guinée ont pris l’engagement d’appliquer à partir du 1er février 2017, une sanction financière contre les auteurs de surcharge dans leurs routes nationales. Les ministres en charge des Infrastructures et du Transport routier des Etats membres de l’UEMOA, du Ghana et de la Guinée, réunis à Cotonou, ont affirmé au terme de leur rencontre l’engagement de leurs pays à appliquer à partir du 1er février 2017, des sanctions contre les auteurs de surcharge sur leurs routes nationales, les Etats se sont engagés pour la mise en application concomitante du règlement 14 au plus tard le 1er février 2017 dans les ports et au 1er avril 2017 sur les corridors et les plateformes générant plus de 200.000 tonnes de fret par an.

Côte d’Ivoire : le footballeur Serge Aurier condamné à deux mois fermes par un tribunal parisien

L’international Ivoirien de 23 ans , Serge Aurier, a été condamné lundi, par le tribunal correctionnel de Paris à deux mois d’emprisonnement ferme avec 2100 Euros (environ 1,3 million de FCFA) d’amende pour des violences sur un policier. Le défenseur de Paris Saint Germain (PSG) a comparu, ce lundi 26 septembre 2016, devant le Tribunal correctionnel de Paris, rapportent des médias français. Le procureur avait requis une peine de deux mois de prison avec sursis ainsi que des travaux d’intérêt général.

Mali : fièvre de la vallée du Rift, pas encore de cas

Aucun cas de fièvre de la vallée du Rift n’a été détecté au Mali, annonce le comité technique et scientifique du ministère de la Santé de lutte contre les maladies infectieuses dans un communiqué. Selon le texte relayé par Apanews, toutes les mesures, y compris un plan d’urgence, ont été prises en amont par le ministère sur l’ensemble des zones accessibles du territoire malien. « 155 millions de FCFA ont été dégagés pour la collecte, l’analyse et les actions à mener. Pour ce faire, des campagnes de sensibilisation des populations dans nos différentes langues ont commencé dans les médias et dans d’autres canaux de communications », indique le communiqué citant le directeur national de la santé, Mama Koumaré. L’épidémie qui a débuté au mois d’août 2016 a fait plusieurs morts au Niger.

Togo : prêt de 6 milliards de la BOAD, pour un projet d’électrification rurale

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a accordé un prêt de 6 milliards FCFA au Togo pour financer son projet d’électrification rurale décentralisée de 62 localités dans ses cinq régions, à partir de système solaire photovoltaïque. Le financement de ce projet a été signé le 23 septembre 2016 à Ouagadougou (Burkina Faso) lors d’une réunion du conseil d’administration de la banque.

Burkina Faso : prêt de 1,2 milliard de la BAD destiné à l’agriculture

La Banque africaine de développement (BAD) va mettre deux enveloppes d’un montant total de 1,2 milliard FCFA à la disposition du Burkina Faso pour qu’il finance ses secteurs agricole et hydraulique, a indiqué le ministère burkinabé de l’Economie et des Finances. Le premier financement d’un montant de 700 millions FCFA, est un don de la Facilité africaine de l’eau (FAE). Il sera consacré aux études préparatoires pour la valorisation du barrage souterrain de Naré (Centre-nord) ainsi que la réalisation de travaux de réhabilitation des infrastructures connexes et l’aménagement d’un périmètre irrigué.