L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 28/04/2015 – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Togo, Ghana : élections, Cedeao, consultation, Ecobank, santé, paludisme.

Côte d’Ivoire – Liberia – humanitaire – coopération

La Côte d’Ivoire et le Liberia tiendront une rencontre consacrée aux réfugiés au cours du mois de juillet 2015, à Guiglo, rapporte la présidence ivoirienne dans un communiqué. La décision a été prise au cours d’un entretien à Abidjan entre le président Ouattara et son homologue libérien Helen Johnson Sirleaf à Abidjan.

Burkina Faso – santé – paludisme

La mortalité liée au paludisme est en baisse de 40 pour cent au Burkina Faso, passant de 9.024 décès en 2010 à 5.386 décès en 2014, indique un rapport des acteurs de la lutte contre la maladie. Selon le document, la mortalité des enfants de moins de cinq ans est passée de 4.910 décès en 2010 à 4.091 décès en 2014, soit une baisse de 16 %.Les experts ont en outre indiqué qu’au Burkina Faso, pays pauvre d’Afrique de l’Ouest, la survie des enfants s’améliore et le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, toutes causes confondues, a chuté de 184 décès pour 1000 naissances vivantes en 2010, soit une baisse de 30 %.Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS),  de 2000 à 2013, la mortalité due au paludisme des enfants dans le monde a connu une baisse estimée à 58  %.

Togo – Ecobank

En 2014, le produit net bancaire réalisé par Ecobank s’établit à 2,3 milliards $ US, en hausse de 14% par rapport à 2013, rapporte un communiqué de la banque. Le résultat avant impôt ressort à 520 millions $ US, en hausse de 134% ; le résultat net atteint 398 millions $ US, en hausse de 155% par rapport à l’année précédente ; le rendement des capitaux propres ressort à 16,5% contre 6,9% en 2013 ; le résultat de base par action s’établit à 1,83 cent $ US contre 0,60 cent $ US en 2013.

Ghana- Togo – élection

Les présidents ivoirien Alassane Ouatarra et ghanéen John Dramani Mahama sont arrivés à Lomé pour « faire le point sur l’évolution du processus électoral » au Togo, a annoncé mardi la présidence togolaise. Les deux présidents doivent notamment rencontrer les candidats à la présidentielle de samedi, dont les résultats partiels officiels, portant sur 25% des votants, donnent le président sortant Faure Gnassingbé largement en tête, ce que conteste vivement l’opposition.