L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT, 29/04/2014 – Nigeria, Togo, Burkina Faso, Niger, éducation, eau, banque, UBA, technologie, coopération

Nigeria  – technologie – banque

La Banque centrale du Nigeria compte démarrer en mai 2014 un programme pilote de biométrie pour limiter les risques de fraude et de vol d’identité, rapporte Lepointafrique. Lagos, la capitale économique nigériane, devrait démarrer ce programme pilote, avec pas moins de 1000 des 1401 réseaux de filiales de banque dans la ville.

Nigeria – UBA – administration – banque

Le groupe bancaire United Bank of Africa a annoncé s’être doté d’une direction générale Afrique, hors Nigéria, au terme d’une réorganisation qui a conduit à la division de ses activités sur le continent africain en deux branches, rapporte l’agence Ecofin. L’une de ses deux branches est consacrée à ses filiales africaines et l’autre concentrée exclusivement sur ses activités au Nigeria.

Burkina Faso – eau

En milieu rural, le taux d’accès à l’eau potable est passé de 56,6% en 2010 à 63% en 2012. En milieu urbain, il est passé à 83% en 2012 soit une amélioration de 4 points par rapport à son niveau de 2010, selon les chiffres du gouvernement burkinabé publiés le 28 avril 2014. L’investissement global dans le domaine des aménagements hydrauliques était d’environ 73 milliards FCFA.

Burkina Faso – éducation

Le taux net de scolarisation au primaire est passé de 60,9% dont 59,1% pour les filles en 2010/2011 à 63,2% dont 62,8% pour les filles en 2012/2013, rapporte des chiffres oubliés par le gouvernement le 28 avril 2014. Le nombre d’établissements secondaires est passé de 1 221 dont 645 pour le public et 576 pour le privé en 2011/2012 à 1 396 dont 738 pour le public et 658 pour le privé en 2012/2013.

Niger – Inde – coopération

Le Niger et l’Inde ont signé une convention de réalisation de 500 points d’eau modernes sur l’ensemble du territoire nigérien pour montant de 25 millions de dollars et dont la réalisation des travaux est confiée à l’entreprise indienne WAPCOS Limited. Selon le ministre nigérien de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Wassalké Boukhari, le pays va pouvoir ainsi poursuivre son objectif du rehaussement du taux d’accès à l’eau potable. D’après les statistiques officielles, le taux d’accès à l’eau potable au Niger en milieu rural est de 48 pour cent en 2009. Les autorités veulent rehausser ce taux pour atteindre 58 pour cent en 2015.Pour le milieu urbain, il est de 74 pour cent en 2009, ils veulent que ce taux atteigne 85% en 2015.

Togo  – santé – formation

Au total 200 infirmiers et infirmières togolais vont bénéficier de formations de mise à niveau, avant fin 2014, dans le cadre d’un partenariat avec les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), une instance regroupant huit hôpitaux publics genevois ainsi que 40 consultations ambulatoires du canton du même nom, selon une source officielle. Cette initiative devrait contribuer à amoindrir certains dysfonctionnements notés dans ce secteur.