L’Afrique de l’ouest en bref à 13H 00 GMT – 30/09/2016 – Sénégal, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Bénin, Mali : Hadjibou Soumaré, démission, Constitution, sécurité, économie, croissance, changement climatique, politique, RPM

Uemoa : le Sénégalais, Hadjibou Soumaré démissionne de la présidence de la commission

Le président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), Cheikh Hadjibou Soumaré, annoncé jeudi qu’il comptait démissionner de son poste, à compter du 1-er décembre, pour convenances personnelles. « J’ai mûrement réfléchi avant de rédiger deux lettres. Une adressée au président de la République pour lui demander de me décharger des fonctions de commissaire du Sénégal à l’Uemoa. La deuxième lettre que j’ai adressée au président de la Conférence des chefs de l’Etat pour demander aux chefs d’Etat de me libérer de mes charges du président de la Commission de l’UEMOA », a-t-il dit dans des propos tenus au sortir d’une audience avec le président Macky Sall, le 29 septembre 2016 ;

Burkina Faso : l’équipe de rédaction de la nouvelle constitution installée par le président Kaboré

La nouvelle équipe chargée de rédiger la nouvelle Constitution pour passer à une Ve République au Burkina Faso, forte de 92 personnalités, a été installée, le 29 septembre 2016, en présence du président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. Halidou Ouédraogo, président d’honneur du Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP), et activiste de la société civile, est le président de la Commission constitutionnelle devant rédiger un avant-projet de Constitution dans un délai de 60 jours au plus tard.

Sénégal : mise en place d’un pôle anti-terrorisme

L’Etat du Sénégal va mettre en Pôle anti-terrorisme au Tribunal de grande instance de Dakar, annonce – t -on de source officielle. Cette décision dans « le cadre des modifications qui seront apportées dans le Code pénal et le Code de procédure pénal » a indiqué le ministre de la Justice, Sidiki Kaba.

Sénégal : la Banque mondiale prévoit un taux de croissance de 6,5% pour 2016

Le Sénégal va conserver en 2016 le même taux de croissance économique de 6,5% obtenu un an avant a indiqué, l’économiste de la Banque mondiale (BM) pour le Sénégal, Julio Ricardo Loayza. « En 2015, la croissance du Sénégal a atteint un taux de 6,5 % ce qui est un bon chiffre. Et on n’avait pas eu un chiffre aussi bon depuis 2003 et on attend des chiffres similaires en 2016, et si les choses se passent bien on aura une croissance similaire les prochaines années », a-t-il dit lors d’une conférence de presse, le 29 septembre 2016.
 
Bénin : le document de stratégie de développement à faible intensité de carbone adopté

Le gouvernement béninois a adopté ce mois de septembre 2016 le document de stratégie de développement à faible intensité de carbone et résilience aux changements climatiques a -ton appris de source officielle. Ce document  traite aussi bien des questions de développement que des changements climatiques et met l’accent sur un développement à faible intensité de carbone notamment la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Côte d’Ivoire : des acteurs déplorent l’exportation illégale de cacao

Une quantité de 40.000 tonnes de cacao récoltés en Côte d’Ivoire ont été illégalement exportés vers des pays voisins non producteurs, a dénoncé un responsable de la filière, cité par l’Afp. « Les fraudes transfrontalières ont repris de plus belle », a déclaré Lambert Kouassi Konan, président du Conseil café-cacao, qui gère la filière, lors d’une conférence de presse.
selon lui, en exportant illégalement le cacao, certains marchands échappent au système fiscal ivoirien. Le revenu brut global perçu par les producteurs de cacao sur la campagne 2015-2016 s’élève à environ 1.565 milliards FCFA contre 1.522 milliards sur la campagne précédente soit une hausse de 2,83%.

Mali : quatre députés du RPM rejoignent l’opposition

Quatre députés du Rassemblement pour le Mali (RPM, au pouvoir) ont quitté le parti, dénonçant la « mauvaise gouvernance », pour rejoindre jeudi les rangs de l’opposition, rapporte l’AFP, citant les intéressés. A la suite de cette défection des quatre députés, qui ont rejoint l’Alliance démocratique pour la paix (ADP), un parti ayant quitté la majorité en août, le RPM ne dispose plus que de 75 sièges sur 147 à l’Assemblée nationale.