L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 01/03/2017 : Sénégal, Nigeria, Bénin, Togo : santé, monnaie, Naira, Bolloré, manifestation.

Sénégal : la Bceao maintient son taux directeur à 2,5%

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a annoncé ce mercredi qu’elle maintiendra son taux d’intérêt à 2,5% en 2017. A noter que ce taux reste intact depuis septembre 2013. En effet, comme en 2016, les pays membres de l’espace monétaire connaissent une bonne croissance et un niveau d’inflation assez faible. L’institution table sur une inflation annuelle moyenne de 1,7% au cours des 24 prochains mois, conformément à son objectif de stabilité des prix.

Nigeria : la CBN injecte 180 millions de dollars supplémentaires dans le marché de change

La Banque centrale du Nigéria (CBN) vient d’injecter 180 millions de dollars dans le marché de change pour faciliter les transactions financières dans le pays, selon une annonce de la banque relayée par Agence Ecofin. L’initiative entre dans le cadre de la stratégie de l’institution visant à augmenter le volume des devises sur le marché de change. « Déterminé à accroitre le volume de liquidités sur le marché de change, la CBN a déboursé 100 millions $ supplémentaires pour le segment vente en gros de ce marché. Elle a aussi mis à disposition des banques 80 millions $ pour les paiements en dollar associés aux frais scolaires, médicaux et de voyage », a indiqué Isaac Okorafor, directeur par intérim en charge du service de communication à la CBN.

Bénin : 85% des béninois ont recours aux médicaments de la rue

Près de 85% des Béninois s’approvisionnent au marché des médicaments de la rue, c’est que indique une nouvelle étude la direction nationale de la protection sanitaire du ministère béninois de la santé. Le gouvernement qui a engagé la lutte contre ce marché parallèle des médicaments a saisi à l’issue d’une opération menée fin février à Cotonou, plusieurs tonnes de ces produits, selon les informations relayés par la presse locale.

Afrique : Bolloré annonce un repli de 7% de son chiffre d’affaires

Le groupe français Bolloré (présent dans beaucoup de pays francophones d’Afrique de l’ouest)  a vu son chiffre d’affaires se replier de 7% en 2016, subissant notamment une nouvelle fois la chute des prix du pétrole ainsi qu’un effet de changes négatif. L’activité, qui s’est établie à 10,07 milliards d’euros l’année dernière contre 10,82 milliards en 2015, a en outre pâti de « la baisse des taux de fret » dans la principale branche de Bolloré, « transport et logistique », a indiqué l’entreprise dans un communiqué.

Togo : un mort après la manif des chauffeurs de taxi (bilan officiel)

Les incidents ayant survenus le 28 février entre les chauffeurs de taxi (qui protestaient contre la nouvelle hause des prix du carburant) et les forces de l’ordre ont fait un mort chez les manifestants, selon une source officielle. Chez les forces de l’ordre on dénombre plusieurs blessés. « Dès le matin, des chauffeurs de taxis et des conducteurs de taxi-motos, rejoints par des groupes de casseurs, avaient commencé à bloquer le trafic pour protester contre la hausse du prix de l’essence » écrit le site officiel du gouvernement togolais, republicoftogo.com