L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 28/02/2017 : Mali, Togo, Sénégal, Côte d’Ivoire : Kidal, accord d’Alger, société, manifestations, coopération, énergie, électricité, recettes publiques, agriculture, cacao.

Mali : installation de l’autorité intérimaire de Kidal

L’autorité intérimaire de la région de Kidal, fief de l’ex-rébellion dans le nord du Mali, a été installée ce mardi 28 février 2017, rapporte l’AFP. Durant cette semaine en cours, ce sera le tour  de Gao et Ménaka (nord-est) et celui de Tombouctou (nord-ouest) et Taoudénit (extrême nord). Figurant parmi les principaux points de l’accord d’Alger, entre Bamako et l’ex-rébellion, la mise en place des autorités intérimaires constitue un prélude au retour de l’administration dans ces bastions des anciens rebelles.

Togo : manifestation contre la hausse des prix du carburant

La police a dispersé ce mardi 28 février 2017 à Lomé une manifestation de chauffeurs de taxis et de motos-taxis opposés à  la hausse des prix du carburant, décidée la veille par le gouvernement. Cette hausse (dont l’explication officielle est encore attendue), qui constitue, la seconde en l’espace d’un mois a fait monter le litre de super de 476 à 524 FCFA  et, celui du gasoil de 478 à 526  FCFA et le pétrole lampant de 425 à 468 FCFA.

Sénégal : la société nationale d’électricité prévoit une baisse de recettes pour 2017

La société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) s’attend à un manque à gagner de 21 milliards FCFA en 2017 avec la décision prise par le gouvernement de baisser de 10% les tarifs de l’électricité, une mesure qui entrera en vigueur à compter du premier bimestre de l’année en cours. « Avec la baisse des tarifs, Senelec  devrait percevoir en 2017 des recettes de 329 milliards 627 millions FCFA, soit un manque à gagner de 21 milliards 354 millions FCFA sur l’année, correspondant à 5 milliards 338 millions FCFA au titre du premier trimestre », a déclaré, Ibrahima Amadou Sarr, le président de la Commission de régulation du secteur de l’électricité (CRSE).

Côte d’Ivoire- France : les échanges commerciaux atteignent un record

Les échanges entre la Côte d’Ivoire et la France ont atteint un niveau record de 1174 milliards FCFA en 2015, à révélé le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, ce mardi 28 février 2017  au cours d’une rencontre avec une délégation du Mouvement des Entreprises de France (Medef) .

Côte d’Ivoire : l’État veut un contrôle sur la filière Cacao

L’Etat ivoirien va lancer un audit sur la filière cacao selon le ministre de l’agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, cité par RFI. « Ce qui s’est produit, c’est qu’il y a un certain nombre d’opérateurs qui ont pris des engagements et qui n’ont pas pu les honorer parce que les cours ont brutalement chuté. Ce sont des opérateurs qui malheureusement étaient à défaut. Donc c’est pour cela que nous avons demandé un audit du système pour que nous nous assurions que tous ceux qui participent à cette vente anticipée ne puissent pas mettre le système à risque  » a-t-il expliqué. Le secteur du cacao a été marqué ce mois de février 2017 par la chute des prix sur le marché, ce qui a obligé le gouvernement à freiner pour l’instant les exportations suscitant la colère des planteurs.