L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 01/04/2015 – Gambie, Côte d’Ivoire, Mali, Burkina Faso, Sénégal : peine de mort, coup d’état, Blaise Compaoré, droits humains, agriculture, banque, Nord du Mali, université, Fesci

Gambie – coup d’état – sentence

Six soldats gambiens présumés coupables  de tentative de coup d’état en décembre 2014 contre le président Yahya Jammeh ont été condamnés à des peines de mort et de prison à vie, rapporte Reuters, citant des sources sécuritaires gambiennes. Selon Reuters, les peines ont été prononcées le 30 mars 2015 par une cour martiale. Les soldats Modou Njie, Saikou Jarju et Buba Sanneh ont été condamnés à la peine de mort pour avoir fourni assistance aux présumés auteurs dont Cherno Njie et Papa Faal, deux américains d’origine gambienne actuellement jugés aux Etats-unis. Quant aux soldats Buba Bojang, Lieutenant Amadou Sowe and Captain Abdoulie Jobe, ils ont été condamnés à la prison à vie.

Burkina Faso – Blaise Compaoré – plainte

Le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) a annoncé, ce mercredi 1er avril 2015 au cours d’une conférence de presse à Ouagadougou, qu’il avait engagé des procédures judicaires à l’encontre de l’ex-président du Faso, Blaise Compaoré et certains de ses proches. Les premiers responsables du MBDHP ont animé la veille une première conférence de presse durant laquelle ils ont énumérer les mesures prises pour mieux gérer les cas des victimes de l’insurrection de fin octobre 2014. « Devant l’inertie du pouvoir de la Transition suite à ces crimes des 30, 31 octobre et 2 novembre 2014, le MBDHP a décidé de saisir les juridictions et autorités compétentes, afin que la vérité sur les assassinats et tentatives d’assassinats perpétrés soit établie et justice soit rendue à ces martyrs », a déclaré le président du Mouvement, Chrysogone Zougmoré, cité par APA. Selon lui, le MBDHP, après avoir constitué un collectif d’une quinzaine d’avocats, a initié des procédures judiciaires.

Mali – agriculture – coopération

Le gouvernement du Mali et l’agence spécialisée des Nations unies (FAO) ont annoncé ce mercredi 1er avril 2015 un programme de relance de la production agricole dans le nord du pays, gravement affectée par les attaques de groupes armés. Un projet sous financement de la FAO d’un montant de 5 millions de dollars , va assurer  des moyens de production aux  familles dans les régions de Tombouctou, Gao et Mopti dans le nord du Mali, indique un communiqué de la FAO, relayé par l’AFP.

Côte d’Ivoire – Fesci – dissolution – université

Le ministre Joël N’guessan, porte-parole du Rassemblement des républicains de Côte d’Ivoire (RDR), a appelé le gouvernement à procéder à la dissolution de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI).« Depuis plus d’une décennie, l’école ivoirienne a été perturbée, désarticulée et pratiquement détruite en raison d’une part, du manque d’investissements, et d’autre part, du comportement de certains acteurs, notamment de la Fédération Estudiantine de la FESCI » a indiqué le ministre dans une déclaration lu devant la presse, ce mercredi 1er avril 2015 à Abidjan. « Le RDR demande au gouvernement de tirer toutes les conséquences qui s’imposent en procédant à la dissolution pure et simple de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) » ajoute le ministre qui a dénoncé la violence de cette organisation, responsable selon lui de la mort de plusieurs personnes dans les campus du pays.

Sénégal – Uemoa – banque

La succursale de la BCI-Mali au Sénégal agréée en 2014 et BGFI Bank agréée en janvier 2015, devraient démarrer leurs activités au cours de l’année 2015 a indiqué la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao). Selon des informations relayées par l’Agence de presse sénégalaise (Aps), ces prochaines installations vont porter à 22 le nombre de banques opérant au Sénégal.