L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 01/06/2016 – Côte d’Ivoire, Ghana, Cap-Vert, Mali, Niger: frontière, différend, investissements, tourisme, prévention, cybercriminalité, nomination, Mahamadou Issoufou.

Côte d’Ivoire – Ghana – frontière

La Côte d’Ivoire et le Ghana entendent désormais régler « à l’amiable » leur différend frontalier maritime, un année après avoir eu recours à la justice internationale, selon une décision commune des deux pays, annoncée ce mercredi 1er juin 2016 à Abidjan en marge d’une visite officielle du président ghanéen John Dramani Mahama en Cote d’Ivoire. Dans des propos relayés par la presse locale, le président ghanéen qui a tenu une conférence de presse conjointe avec son homologue ivoirien a fait savoir que lui et son homologue Alassane Outtara ont conclu à un règlement « équitable et à l’amiable » de ce brulant dossier à forts relents d’appétit pétrolier.

Cap-vert – investissement – opportunités

Une mission du Fonds de développement Chine-Afrique (China-Africa Development Fund – CAD Fund) se trouve actuellement au Cap Vert pour étudier les opportunités d’investissement dans le pays, particulièrement dans le secteur touristique,  rapporte Xinhua. Selon la même source, la mission présente du 31 mai au 03 juin 2016 dans le pays, va rencontrer les entrepreneurs du pays afin de leur présenter les opportunités de financement que leur offre ce fonds d’investissements.

Mali – cybercriminalité – loi

Le Gouvernement malien réuni en conseil des ministres ce mercredi 1er juin 2016 a adopté un projet de loi sur la cybercriminalité, a-t-on appris de source officielle. « La cybercriminalité est l’ensemble des infractions pénales commises à l’aide de réseaux de communications électroniques et des systèmes d’information ou contre lesdits réseaux ou systèmes. Le projet de loi adopté détermine ces infractions, les sanctions qui leur sont applicables et la procédure pénale suivie en la matière » indique le communiqué issu du conseil des ministres.

Niger – nomination – présidence

Le fils de Mahamadou Issoufou, Abba Mahamadou Issoufou a été nommé conseiller principal à la communication de la présidence nigérienne, selon des informations publiés sur le site jeuneafrique.com.Selon la même source, le fils du président fut très actif au sein de la cellule communication du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS, au pouvoir) lors de la campagne pour la réélection de Mahamadou Issoufou, où il coordonnait la partie numérique.