L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 02/06/2015 – Guinée, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Sénégal, Bénin : Mohammed VI, coopération, corruption, santé, fraude, Ebola, Michel Kafando.

Guinée – Ebola

A la date du 28 mai 2015, la Guinée où l’épidémie n’est toujours résorbée comme au Liberia, a enregistré un nombre cumulé de 3653 cas dont 2426 décès. Aujourd’hui le nombre de cas recensés dans les centres du santé du pays s’élève à 24 dont 9 cas confirmés. Le nouveau directeur de la Réponse d’urgence des Nations Unies pour Ebola (UNMEER), Peter Graff, a mis en garde les Sierra Léonais qu’il est impératif “de ramener le virus Ebola à Zéro avant que les pluies ne s’intensifient”.

Côte d’Ivoire – Maroc – coopération

Le Maroc et la Côte d’Ivoire ont signé ce mardi 02 juin 2015 six accords bilatéraux de coopération en présence des deux chefs d’Etat, le Roi Mohammed VI et le président Alassane Ouattara. Ces signatures font partie d’une série de 46 accords que les deux pays vont signer en marge de la visite officielle que le roi Mohammed VI effectue du 30 mai au 04 juin 2015 en Côte d’Ivoire.

Sénégal – Afrique – corruption

La corruption fait perdre à l’Afrique 60 milliards de dollars par an, soit 4% du produit intérieur brut (PIB) du continent, a révélé mardi à Dakar, Abdoulaye Mar Dièye, directeur du bureau régional pour l’Afrique et administrateur assistant du Programme des Nations Unies pour le développement(PNUD). « L’Afrique perd annuellement 60 milliards de dollars par an à cause de la corruption. C’est une hémorragie financière qui quitte l’Afrique vers d’autres destinations », a notamment dit M. Diéye, cité par APA lors d’une conférence tenue ce mardi 02 juin 2015 à Dakar.

Burkina Faso – Constitution – référendum

Le président du Burkina Faso Michel Kafando a jugé indispensable que les prochains dirigeants du pays au lendemain des élections d’octobre 2015, fassent voter une nouvelle Constitution par voie référendaire. « Nous allons encourager ceux qui vont (arriver au pouvoir) à aller dans ce sens », a indiqué M. Kafando, dans un entretien avec l’Afp, ce mardi 02 juin 2015.

Bénin – Santé – fraude

Le Bénin compte 2197 cabinets médicaux illégaux, indiquent des informations fournies par le ministère béninois de la Santé. Les autorités sanitaires béninoises sont actuellement dans un processus de recensement et de contrôle des structures santé privés du pays.  « Des signes distinctifs sont désormais apposés sur les cabinets pour permettre de reconnaître ceux qui ont une existence illégale » a annoncé Dorothée A. Kindé Gazard, le ministre béninois de la Santé.