L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 02/07/2014 – Nigeria, Burkina Faso, Mali, Guinée, Liberia, Sierre Leone: BAD, secteur privé, santé, Ebola, fourm, politique, marché financier, justice, extradition.

 Nigeria – extradition – 
 
Un tribunal d’Abuja a refusé la demande d’extradition d’un ressortissant nigérian vers les Pays-Bas – Un tribunal nigérian à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria, a rejeté mardi 01 une demande du gouvernement fédéral nigérian d’extrader son ressortissant, Kingsley Edegbe, vers les Pays-Bas pour y faire face à un procès pour le délit présumé de trafic d’êtres humains.Le procureur général nigérian (Attorney General of the Federation, AGF), Mohammed Bello Adoke, avait déposé une demande exigeant que le tribunal prenne une ordonnance pour l’extradition d’Edegbe vers les Pays-Bas pour y être jugé.
 
Afrique de l’ouest – Ebola – riposte – plan
 
Les ministres de la Santé de onze pays d’Afrique de l’Ouest et des experts internationaux vont se concerter du 02 au 03 juin 2014à Accra au Ghana afin de mettre en place un “plan radical” de riposte face à l’épidémie la plus mortelle de l’histoire du virus d’Ebola. L’épidémie affecte actuellement la Sierra Leone, la Guinée et le Liberia. D’après le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ces trois pays voisins totalisent depuis le début de l’année 759 cas de fièvre hémorragique, dont 467 décès. Soit 129 décès de plus que le précédent bilan datant d’une semaine, une augmentation de plus d’un tiers, signe que l’épidémie est repartie après une accalmie en avril.
 
Burkina Faso – banque mondiale – coopération
 
La Banque mondiale vient de débloquer 73,05 millions de dollars en vue de soutenir les secteurs de l’agriculture et de l’élevage au Burkina Faso, rapporte APA ce mercredi 2 juillet 2014 auprès du ministère de l’économie et des finances. Ce financement additionnel vient en appui au Projet d’amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire du Burkina Faso (PAPSA) visant à accroître la productivité de l’agriculture, de l’élevage, de la pisciculture et la gestion des ressources forestières afin d’assurer la sécurité alimentaire des populations rurales pauvres.
 
Uemoa – BRVM – réforme
 
La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a procédé mardi à une révision trimestrielle des indices boursiers qui a abouti à la modification de l’indice BRVM 10, annonce un communiqué de l’institution boursière ouest-africaine. Cette évaluation trimestrielle a enregistré l’entrée de deux sociétés cotées que sont la Société de distribution d’eau de la Côte d’Ivoire (SODECI) et la Société des caoutchoucs de Grand-Béréby (SOGB) et la sortie des filiales de la Banque ouest-africaine (BOA) du Niger et du Bénin. La nouvelle composition se présente de la manière suivante : Ecobank Transnational Incorporated TG, Sonatel SN, Onatel BF, Palmci, Sgbci, Filtisac CI,  CIE CI, SAPH CI, Sogb CI et Sodeci.
 
Mali – forum – politique
 
Un forum des partis libéraux se tiendra en octobre 2014 à Bamako,  a fait savoir la Pana citant les organisateurs à savoir le parti citoyen pour le Renouveau (PCR) du Mali et une délégation régionale de la Fondation allemande, Frederich Naumann pour la liberté. Le forum libéral se tiendra avec des libéraux allemands, néerlandais, espagnols et africains. Il sera axé sur un thème central des réformes institutionnelles, avec des sous-thèmes comme le contrôle parlementaire en démocratie.
 
Union africaine – Fonds monétaire africain
 
L’Union africaine (UA) a approuvé la création d’un Fonds monétaire africain (FMA), doté d’un capital initial de 22,64 milliards de dollars, afin de promouvoir le développement économique en Afrique. Selon les informations relayées par la Pana, le Fonds aura pour mission de corriger les positions des balances de paiement des pays du continent, un déséquilibre essentiellement causé par la faiblesse des exportations de matières premières et les volumes élevés des importations, ce qui exerce une charge négative sur la stabilité des monnaies.Le FMA aura son siège à Yaoundé au Cameroun.
 
Burkina Faso – BAD- secteur privé
 
La Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver une ligne de crédit de 2, 5 millions d’euros, soit plus de 1, 6 milliards FCFA pour Fidelis Finance BF, indique le quotidien public Sidwaya qui précise aussi que c’est la première opération de soutien au secteur privé burkinabè via un établissement financier que l’institution panafricaine mène au Burkina Faso.