L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 03/10/2014 – Niger, Côte d’Ivoire, Bénin, Afrique : Uranium, Areva, emplois, élections, CEI, budget, économie, distinction, art, Cedeao, transport aérien, virus Ebola.

Niger – Uranium – emploi – Areva
 
Au total 1.180 employés d’une vingtaine d’entreprises de sous-traitance auprès des filiales du groupe nucléaire français Areva à savoir la SOMAÏR, la COMINAK et Imouraren, ont été licenciés depuis la signature du contrat, le 26 mai dernier à Niamey, avec le Niger, pour des raisons économiques, rapporte Xinhua. En rappel, le Niger avait signé, le 26 mai 2014 à Niamey, après plus de 5 mois d’intenses négociations, un nouveau contrat d’exploitation de l’uranium nigérien avec le groupe nucléaire français Areva qui exploite depuis près de 50 ans les gisements d’uranium d’Arlit, dans la région d’Agadez (extrême nord).
 
Côte d’Ivoire – Cei – composition
 
Le bureau de la nouvelle Commission électorale indépendante (CEI) passe de 6 à 9 membres, a annoncé, ce vendredi 3 octobre 2014, le gouvernement ivoirien à l’issue d’un Conseil des ministres extraordinaire présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara. Selon le porte parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, il y a un 4è poste de Vice-président ainsi que deux postes de secrétaires adjoints qui ont été crées à la Commission électorale indépendante (CEI) par décret. Quant à la Commission centrale de l’institution, elle reste toujours composée de 17 membres, a-t-il précisé. Le vendredi 5 septembre 2014 , le Front populaire ivoirien (FPI) et ses alliés de l’Alliance des forces démocratiques (AFD, coalition de 12 partis politiques de l’opposition) avaient « claqué la porte » lors de la mise en place du bureau de l’organe chargé d’organiser les élections générales de 2015, estimant que «le consensus » n’était pas de mise.
 
Côte d’Ivoire – budget – hausse
 
Le gouvernement ivoirien a adopté, ce vendredi 3 octobre 2014, un projet de budget pour l’année 2015 qui s’élève à 5014,3 milliards FCFA soit une hausse de 13,8% par rapport à celui de 2014, a annoncé le ministre du budget, Abdourahmane Cissé, à l’issue du conseil de ministres extraordinaire tenu, vendredi, sous la présidence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara.
 
Afrique – Monde – économie – FMI
 
La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a indiqué le 02 octobre 2014 que l’économie mondiale était un à un point d’inflexion avec une reprise plus faible que prévue, appelant à des politiques courageuses et des efforts multilatéraux pour insuffler un nouvel élan. S’exprimant à l’université de Georgetown, Mme Lagarde a expliqué que l’économie mondiale était plus faible que ce qui était envisagé et que seule une reprise modeste était prévue pour 2015, les prévisions de croissance potentielle étant revues à la baisse. Pour les économies avancées, le rebond devrait être plus sensible aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, plus modeste au Japon et faible dans la zone euro, a fait remarquer la chef du FMI. Les marchés émergents et les économies en développement menées par l’Asie et la Chine continueront de tirer l’activité mondiale, mais à un rythme plus lent qu’auparavant, a ajouté Mme Lagarde.
 
Bénin – art – distinction

Le prix Orisha pour l’art contemporain africain a été attribué pour sa première édition au sculpteur béninois Kifouli Dossou, pour l’ensemble de son oeuvre, ont annoncé vendredi les organisateurs. Doté de 10.000 euros en soutien à deux expositions, l’une en France, l’autre en Afrique, ce prix récompense « un artiste emblématique de la scène africaine subsaharienne ».Le jury de cette première édition était composé de Jean-Hubert Martin, Touria El Glaoui et Marc-Olivier Walher. Il a choisi le lauréat parmi six candidats retenus par un comité de sélection « pour son art d’allier les représentations Guélédé aux éléments de la culture visuelle contemporaine ».
 
Cedeao – Ebola – transport aérien
 
L’industrie des transports aériens de l’Afrique en difficultés financières, qui prend en charge plus de 7 millions d’emplois et contribue à hauteur de 80 milliards de dollars américains au Produit intérieur brut (PIB), peut connaître plusieurs faillites financières si les Etats-Unis et l’Union européenne imposent des restrictions de voyage vers l’Afrique de l’Ouest, averti, le cabinet de services et conseils en risque de politique africaine, DaMina Advisors, dans une analyse relayée par la Pana