L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 04 /10/2015 – Mali, Nigeria, Guinée, :économie, recette, banque, contentieux, habitat, climat, émission, réchauffement, climat, fleuve Niger.

Mali – douanes -recettes

Les Douanes maliennes ont collectés en octobre 2015, la somme record de 45 milliards FCFA, dont 18 milliards CFA pour le Bureau des Produits Pétroliers et 5,8 milliards CFA pour la direction régionale de Kayes (région frontalière du Sénégal), lit-on dans des chiffres relayés par la presse locale.

Nigeria – banque – contentieux

La banque centrale du Nigeria a rejeté une requête de la commission de reporting financier (régulateur du secteur financier nigérian) visant à sanctionner la Stanbic Bank (filiale du sud-africain, Standard Bank). Le régulateur avait annoncé une amende de 5millions de dollars pour publication pour publication inappropriée de ses performances financières pour les exercices 2013 et 2014.

Guinée – infrastructure – habitat

Les travaux d’un projet de construction des logements sociaux dans la périphérie de Conakry ont été lancés début novembre 2015 par le président guinéen Alpha Condé, accompagnés des représentants de la China Dreal Group, une société immobilière chinoise qui va exécuter ce marché de près de 8 milliards de dollars, apprend-on auprès de la presse locale.

Guinée – Fisea – investissement

Le Fonds d’investissement et de soutien aux entreprises en Afrique (Fisea), propriété de l’Agence française de développement  a pris une participation de 3 millions d’euros dans Chain Hotel Conakry, propriétaire du Noom Hotel Conakry, un établissement destiné à la clientèle d’affaires géré par le groupe hôtelier Mangalis (du holding Teyliom de l’entrepreneur sénégalais Yérim Sow), rapporte jeuneafrique.com qui souligne qu’il s’agit là de la première opération de ce Fonds d’investissement de l’AFD en Guinée et sa première participation directe dans le secteur du tourisme à travers la sous-région.

Afrique – climat – réchauffement

Les plus en développement émettent 2 000 fois moins de gaz à effet de serre que les plus riches, c’est le principal enseignement d’une étude  intitulé : leur étude « Carbone et inégalité : de Kyoto à Paris », rendue publique mardi 3 novembre 2015 et relayé par le site web du quotidien français ‘Le monde’. Dans leur analyse, les auteurs Lucas Chancel et Thomas Piketty qui s’appuie sur des données reflétant la forte hausse des émissions de ces gaz depuis 1998, les deux chercheurs de l’Ecole d’économie de Paris – l’un à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri), le second en tant que directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) remettent en cause l’approche par pays.

Niger – eau – climat

Les neufs pays membres  de l’Autorité du Bassin du Niger (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Nigeria et Tchad), vont exécuter un plan d’investissement climatique (PIC), pour répondre aux défis climatiques qui menace l’existence du fleuve Niger, selon des informations parvenues à Ouestafnews. Près de 112 millions de personnes dépendent des eaux du Niger. Le PIC sonne avant tout comme un plan de résilience climatique, selon la banque mondiale.