L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 04/07/2014 – Sénégal, Côte d’Ivoire, Togo, Uemoa: Aminata Touré, accord de Défense, économie, inflation, insécurité routière, bilan

Sénégal – Aminata Touré
 
Aminata Touré n’est plus Premier ministre du Sénégal, selon les médiaux locaux qui ont annoncé son départ ce vendredi 4 juillet 2014 à Dakar. Mme Touré familièrement appelée « Mimi » était en poste depuis septembre 2013.
 
Togo – sécurité routière – statistiques
 
Au moins 224 personnes ont été tuées dans des accidents de la route au Togo de janvier à mi-avril 2014 a indiqué le ministère togolais de la Sécurité. Selon la même source De 2009 à 2013, la route a tué 3.010 personnes, selon les mêmes chiffres.
 
Côte d’Ivoire – accord de défense – France
 
Le parlement ivoirien a adopté en commission un nouvel accord de partenariat de défense avec la France, dont l’armée joua un rôle décisif dans le renversement de l’ex-président Laurent Gbagbo en 2011, rapporte l’Afp, ce vendredi 4 juillet 2014. Selon la même source, le texte, « conclu pour une durée de cinq ans » et « renouvelable par tacite reconduction pour de nouvelles périodes de cinq ans », instaure une “coopération” dans l’”organisation”, l’”équipement” et l’”entraînement” des militaires, selon une copie parvenue à l’AFP.Le traité de “partenariat de défense”, signé en janvier 2012 par le président ivoirien Alassane Ouattara et l’ex-chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy, met fin à un accord dit “d’assistance militaire technique” datant de 1961, un an après l’indépendance de la Côte d’Ivoire, ancienne colonie française.
 
Bceao – inflation – baisse
 
La baisse du taux d’inflation dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) observée depuis le mois de mars 2014, s’est poursuivie en fin mai 2014, estime la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao). Ce taux est ressorti, en glissement annuel, à moins 0,04% à fin mai 2014 contre une réalisation de moins 0,6% à fin avril 2014. « La baisse du niveau général des prix à la consommation est liée au repli des prix des produits alimentaires, notamment les céréales et les produits maraîchers, consécutif à l’offre satisfaisante de ces produits sur le marché », avance la BCEAO.