L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 07 /10/2015 – Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Bénin, Togo : RSP, arrestation, Djibril Bassolé, BID, financement, développement, infrastructure.

Burkina Faso – arrestation- Diendéré – Bassolé

Le général de brigade Gilbert Diendéré et le général de gendarmerie Djibrill Bassolé, inculpés dans le cadre du putsch du Conseil national pour la démocratie (CND) au Burkina Faso, ont été transférés à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA), a annoncé Alassane Mané, le secrétaire général du ministère de la Défense et des Anciens combattants qui donnait un point de presse, ce mercredi 7 octobre 2015 à Ouagougadou. Selon la même source, les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé ont été transférés la veille à la Maison d’arrêt. Ils sont accusés, entre autres, de haute trahison, d’atteinte à la sûreté de l’Etat, de collusion avec des forces étrangères, de meurtres, de coups et blessures, de destructions de biens, d’enlèvement et séquestration, d’enrichissement illicite.

Guinée – Bénin – Togo – développement – financement

La Banque islamique de développement (BID) basée à Jeddah, en Arabie Saoudite, a débloqué une enveloppe d’environ 361,8 milliards  F CFA pour la mise en œuvre de projets de développement dans sept pays africains. Selon les informations rapportés par Apanews, parmi les pays bénéficiaires figures des pays ouest africains comme le Togo, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso et la Guinée. Ces fonds serviront au financement de projets stratégiques dans les secteurs du développement durable et du développement humain.

Burkina Faso – RSP

Une « trentaine » d’hommes de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), dissous le 25 septembre 2015 après l’échec du coup d’Etat au Burkina Faso, n’ont pas encore rejoint leurs nouveaux postes, a annoncé le gouvernement burkinabè ce mercredi 07 octobre 2015 .« Tous les éléments de l’ex-RSP n’ont pas encore rejoint leurs corps d’affectation. Il y a donc des gens qui sont encore dans la nature. Il y a des armes qui n’ont pas encore été retrouvées », a déclaré le secrétaire général du ministère de la Défense, le colonel-major Alassane Moné lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement.

Côte d’Ivoire – infrastructure – port

Les autorités ivoiriennes ont lancé, le 6 octobre 2015, le lancement  les travaux d’extension du Port autonome d’Abidjan (PAA), dont le coût s’élève à 560 milliards FCFA, rapporte Agence Ecofin. Les travaux qui seront réalisés par le groupe China Harbour Engineering sur une période de quatre ans consistent à construire un deuxième terminal à conteneurs capable d’accueillir les «plus grands porte-conteneurs fréquentant les côtes africaines» et «l’approfondissement de la passe d’entrée du canal de Vridi» (terminé en 1950) et la «modernisation des quais».Le projet est financé par la banque chinoise d’export-import (China Eximbank) à hauteur de 85%). L’objectif est de faire à terme du port d’Abidjan qui réalise actuellement, un trafic de 25 millions de tonnes par an, le «numéro un des ports en Afrique subsaharienne».