L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 07/03/2016 – Mali, Nigeria, Sénégal, Nigeria : politique, financement, environnement, intégration, visa, économie, pétrole, NNPC,

Mali – politique – financement

Au total 56 partis éligibles sur 62 postulants vont se partager l’enveloppe de 3 milliards FCFA dégagée par l’Etat malien pour le financement des partis politiques au titre de l’année 2015, selon des informations relayées par Apanews, ce lundi 7 mars 2016. Le Rassemblement pour le Mali, le parti présidentiel se taille la part du lion avec plus de 520 millions FCFA, suivi de l’Alliance pour la Démocratie au Mali avec plus 367 millions et de l’Union pour République et la Démocratie qui obtient la somme de 267 millions de nos francs.

Sénégal – environnement – protection

La direction des Eaux et forêts du Sénégal envisage d’installer des brigades frontalières le long de la frontière avec la Gambie, en vue de combattre le trafic de bois en direction de ce pays. Selon l’agence de presse sénégalaise qui relaie l’information, le phénomène du trafic du bois vers la Gambie est apparu dans la région de Tambacounda en 2015, notamment avec la saisie le 15 janvier de cette année de 167 troncs (l’équivalent – de 2 hectares) qui ont été coupés clandestinement, en attendant d’être acheminés vers leur destination.

Ghana – intégration

Le Ghana va désormais adopter la délivrance de visa à l’arrivée pour tous les ressortissants africains, indique une note du président John Dramani Mahama postée sur le site de la présidence ghanéenne. Une annonce qui intervient un peu plus d’un mois après la publication du premier indice de la Banque africaine de développement (BAD) sur l’ouverture des visas en Afrique.

Nigeria – économie – pétrole

Le centre de promotion des exportations du Nigéria (NEPC, sigle en anglais) a révélé que des stratégies ont été mises en place pour faire passer de 2,7 milliards de dollars les revenus non pétroliers du pays à 25 milliards e dollars d’ici à l’horizon 2025 a déclaré, Ezra Yakuza, responsable de l’unité juridique de la NEPC, cité par Agence Ecofin.

Nigeria – raffinerie – pétrole

Les raffineries d’État de Warri et de Port Hacourt ont pour la première fois depuis 12 mois fait des profits. Ceux-si sont évalués à 5,67 milliards de nairas selon des chiffres du dernier rapport sur les finances et les opérations de la NNPC.En effet, de février 2015 à janvier 2016, celles-ci avaient toutes enregistré des pertes. Cette nouvelle est donc un soulagement, même si le même document précise que celle de Kano a enregistré une perte de 2,118 milliards de nairas. Dans les faits, les raffineries de Warri et de Port Harcourt ont enregistré des bénéfices d’exploitation respectifs de 4,391 milliards et de 3,397 milliards.