L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 07/08/2015- Mali, Burkina Faso, Nigeria : attaque, Sévaré, bilan, justice, Blaise Compaoré, pollution, pétrole, Delta du Niger, Boko Haram.

Mali – attaque – Sévaré

La prise d’otages par des hommes armés dans un hôtel de Sévaré, dans le centre du Mali (620 km de la capitale, Bamako), se poursuivait dans la soirée de ce vendredi 7 août 2015, après avoir fait au moins huit morts, a indiqué une source militaire. « Le bilan est maintenant de trois morts et quatre blessés du côté des Forces armées maliennes, deux terroristes ont été tués et il y a actuellement trois corps visibles devant l’hôtel à côté d’un minibus calciné », rapporte l’Afp, citant un membre des forces armées maliennes.

Burkina Faso – Blaise Compaoré

La Haute Cour de justice du Burkina veut commencer à juger « avant la fin de la transition », les affaires relatives à l’ex-président burkinabè Blaise Compaoré, accusé de « haute trahison », et à ses anciens ministres, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. « Avant la fin de la transition, on doit pouvoir juger les premiers dossiers », a affirmé le procureur général de la Cour de cassation, Armand Ouédraogo, cité par l’AFP lors d’une conférence de presse. Les députés du parlement intérimaire burkinabè ont voté le 16 juillet 2015 la mise en accusation de M. Compaoré devant la Haute Cour de justice pour « haute trahison » et « attentat à la Constitution ». Mais des députés pro-Compaoré ont saisi la Cour constitutionnelle pour demander l’annulation de cette décision. 

Nigeria – pollution – Delta du Niger

« L’Ogoniland a été dévasté par des années de pollution pétrolière et les opérations de nettoyage de Shell ont été complètement inefficaces » souligne l’ONG Amnesty International dans un communiqué. Les efforts de nettoyage du géant pétrolier Shell dans cette zone pétrolière du delta du Niger, au sud du Nigeria ne sont pas réussite selon les enquêteurs d’Amnesty qui accusent la société pétrolière anglo-néerlandaise de ne pas être à la hauteur de l’implication du gouvernement nigérian pour s’attaquer au problème posé par la pollution pétrolière dans l’Ogoniland, une région au cœur du delta du Niger.

Nigeria – Boko Haram

Le Nigeria a dans sa lutte contre les insurgés de Boko Haram, reçu, le 06 août 2015, le soutien du corps diplomatique africain accrédité à Abuja, rapporte Apanews. Les ambassadeurs africains qui ont tenu une réunion avec le président nigérian, Muhammadu Buhari ont assuré à ce dernier un  soutien continu de l’Afrique au combat permanent du Nigeria contre le terrorisme.