L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 08/08/2016 – Nigeria, Burkina Faso, Côte d’Ivoire: agriculture, coton, recettes, PNDES, emplois, pétrole, finance, Amcon.

Côte d’Ivoire : le coton donne une recette annuelle de 100 milliards FCFA

L’exportation du coton rapporte à la Côte d’Ivoire environ 100 milliards FCFA de recette par an, souligne un document de l’Organisation interprofessionnelle agricole de la filière coton (Intercoton) dont le contenu a été relayé par Apanews. La production de coton graine a brutalement chuté en Côte d’Ivoire passant de 450 000 tonnes en 2014 à 310 000 tonnes en 2015, soit une baisse de rendement de l’ordre de 30%. Selon plusieurs producteurs, cette baisse est essentiellement due à plusieurs facteurs, dont la cherté et à l’inefficacité de certains intrants et à une mauvaise pluviométrie engendrée par le changement climatique.

Burkina Faso : 50.000 emplois par an prévus d’ici 2020

Le Plan national de développement économique et social (PNDES 2016-2020), adopté en juillet 2016, par le gouvernement burkinabé prévoit la création de 50000 emplois par an dans les quatre  prochaines années. Selon les statistiques, de la primature relayées ce lundi 8 août 2016 par Apanews, le nombre moyen d’emplois productifs créés en 2015 a été de 22.700 et les jeunes de moins de 35 ans représentent plus de 35% de la population burkinabé (18 millions d’habitants) et le chômage reste une préoccupation des pouvoirs publics. Le coût global de financement du PNDES s’élève à plus de 15.395 milliards  FCFA, soit une enveloppe annuelle de 3.079,1 milliards FCFA.

Nigeria : chute de 26% des emplois dans le secteur pétrolier

Confronté à la forte baisse des cours du brut sur le marché mondial et le soulèvement armée dans le Delta du Niger, le secteur pétrolier nigérian, enregistre une de 26% en termes d’emplois, selon des chiffres du gouvernement américain, notamment la US Energy Information Administration (EIA). Selon le rapport de cette institution, 142 000 emplois ont été perdus dans le secteur pétrolier nigérian qui l’on recensait fin octobre 2014, 538000 employés.

Nigeria : 2 milliards de dollars de créances douteuses recouvrés

L’Asset Management Corporation of Nigeria (Amcon), par la voix de son directeur général Ahmed Kuru, a annoncé le recouvrement de  2,018 milliards de dollars de créances douteuses. L’Amcon a été créée  par le gouvernement nigérian pour nettoyer  les actifs d’une dizaine de banques frappées par une crise financière en 2009, a annoncé le 5 août 2016 avoir déjà recouvré 2,018 milliards de dollars de créances douteuses. Cité par Agence Ecofin, lors d’une conférence de presse tenue à Lagos, Ahmed Kuru, a précisé que le mandat de son institution ne couvre pas la gestion des banques.