L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT – 10/03/2016 – Burkina Faso, Niger, sénégal : élections, diplomatie, Urbanisme, plan directeur, Grand Abidjan, Zéphirin Diabré, télécommunications, Sonatel, grève, France Telecom

Niger – élections – diplomatie

Les autorités nigériennes ont reçu, le 09 mars, le corps diplomatique à Niamey, pour une rencontre d’échanges sur le processus électoral en cours au Niger et sur lequel pèse une menace suite au boycott annoncé de la coalition de l’opposition. ‘’ le gouvernement, comme à l’accoutumée, tient à ce que les partenaires et amis du Niger soient informés sur toutes les questions relatives à la vie sociale, politique et économique du pays’ » a fait savoir le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, Mme Kane Aichatou Boulama. A dix jours du second tour de la présidentielle, la coalition de l’opposition qui soutient Hama Amadou qui sera opposé au président sortant Mahamadou Issoufou préfère boycotté le processus électoral dénonçant une nouvelle un manque de transparence.

Côte d’Ivoire – urbanisme – plan directeur

Un nouveau schéma directeur pour la capitale économique ivoirienne, Abidjan a été approuvé, le 09 mars 2016. Ce nouveau plan définit un plan de développement d’Abidjan à l’horizon 2030 dans une perspective de développement durable en harmonie avec les documents de référence nationale en matière d’aménagement et de développement du territoire, selon le gouvernement italien.

Burkina Faso – Zéphirin Diabré

Le chef de file de l’opposition politique burkinabè, Zéphirin Diabré a récusé lors d’une conférence de presse le 10 mars 2016 à Ouagadougou, le titre de chef de l’opposition politique. «Le chef de file de l’opposition n’est pas le chef de l’opposition politique ni le chef des partis qui ont déclaré leur appartenance à l’opposition politique au Burkina. Il en est le porte-parole», a-t-il souligné. Après l’élection présidentielle, le pays va organiser des élections municipales dans une quarantaine de jours.

Sénégal – Sonatel – grève

L’intersyndicale des agents de la Sonatel va observer à partir de lundi prochain un mot d’ordre de grève de 120 heures de dans le but de dénoncer les agissements de leurs partenaire  France Telecom dont elle décrie, le projet d’externalisation des réseaux de télécommunications de ses filiales ou partenaires dans la zone AMEA (Afrique, Moyent-orient, Asie). Un projet dont la concrétisation sera hautement nuisible à l’économie sénégalaise, selon les syndicalistes.