L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 10/04/2015 – Mali, Burkina Faso, Togo, Guinée, Liberia : impact, Ebola, économie, accord de paix, CMA, Onu, élections, Michel Kafando, administration public.

Mali – accord de paix – rébellion
 
Le Conseil de sécurité de l’ONU a demandé instamment ce vendredi 10 avril 2015 aux rebelles du nord du Mali de signer sans délai l’accord de paix d’Alger avec le gouvernement malien. Dans une déclaration adoptée par consensus, les 15 pays membres « exhortent les groupes armés de la Coordination à parapher le projet d’accord et demandent à tous les acteurs qui ont de l’influence sur les parties prenantes au Mali de l’utiliser dans ce sens ». Les 15 pays « expriment leur intention de continuer à suivre de près les développements à cet égard ». la veille le gouvernement malien avait officiellement sollicité l’aide de l’Onu afin que les belligérants réunis au sein de la Coordination des mouvements de l’Azawad.
 
Burkina Faso – code électoral – promulgation
 
Le chef de l’Etat burkinabè Michel Kafando a promulgué ce vendredi 10 avril 2015 un nouveau code électoral controversé, qui exclut des élections présidentielle et législatives d’octobre les partisans du président déchu Blaise Compaoré, a annoncé un communiqué officiel lu à la télévision nationale.
 
Togo – campagne électorale – ouverture
 
La campagne électorale a officiellement démarré ce vendredi 10 avril 2015 au Togo en vue de la présidentielle du 25 avril, qui verra s’affronter principalement le chef de l’Etat sortant Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, et l’opposant Jean-Pierre Fabre.
 
Burkina Faso – administration public
 
Plus de 450 plaintes ont été recensées contre l’administration publique au Burkina Faso au cours de l’année 2013, révèle le dernier rapport du Médiateur de la République dont la PANA a reçu copie. Selon ce rapport relayé par la presse au cours de l’année 2013, 5030 personnes ont porté plainte contre l’Etat et sur un total de 786 dossiers, 399 ont connu un ‘aboutissement’.
 
Guinée – Liberia – Sierra Leone – impact – Ebola
 
Le virus Ebola a laissé de grandes conséquences sur les économies et les sociétés des pays affectés qui ont été isolées, indique un rapport fait par une équipe conjointe d’experts sous la direction du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Le rapport signale que plusieurs personnes ont perdu leurs emplois, d’autres ont abandonné leurs champs de culture agricole dans les zones rurales les plus affectées, alors que les conditions de vie de nombreuses familles se sont grandement dégradées.