L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 12/09/2014 – Sénégal, guinée, Côte d’Ivoire, Nigeria, Mali : taxation, tabac, foncier, forum, Lagos-Abidjan, sécurité alimentaire, Ebola.

Côte d’Ivoire – nomination – Thierry Tanoh
 
Thierry Tanoh (ex-directeur à Ecobank) a été nommé vendredi Secrétaire général adjoint de la présidence ivoirienne, a appris APA le même jour de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.Selon un communiqué de la présidence ivoirienne relayé par APA.« M. Philippe Serey-Eiffel, Ingénieur Civil des Ponts et Chaussées et M. Thierry Tanoh, Economiste, Expert-Comptable », ont été nommés vendredi par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, « Secrétaires généraux adjoints de la Présidence de la République avec rang protocolaire de Ministre ».
 
Côte d’Ivoire – sécurité alimentaire – CILSS
 
Soumaïla Kouassi Bredoumy, Directeur général des Productions et de la sécurité alimentaire au ministère ivoirien de l’agriculture a déclaré, ce vendredi 12 septembre 2014, que la Côte d’Ivoire n’est pas en crise alimentaire mais que toutes ses zones sont sous « pression alimentaire ». M. Bredoumy s’exprimait à l’ouverture, à Abidjan, de la 29ème journée du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) autour du thème « Relever le défi de la transition démographique pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable au Sahel et en Afrique de l’Ouest ».
 
Sénégal- foncier – justice – forum – ILC
 
Le Sénégal va abriter la 7ème édition du Forum foncier mondial (FFM) prévu du 11 au 17 mai 2015, à Dakar,  a appris Ouestafnews auprès des organisateurs, ce vendredi 12 septembre 2014 à Dakar. Après l’Ouganda en 2007, c’est la deuxième fois que l’Afrique cette biennale de la gouvernance foncière. Organisée sous l’égide, de la Coalition internationale pour l’accès à la terre (ILC, sigle en anglais), la rencontre se déroulera sous le thème : « Une gouvernance foncière inclusive et juste pour un développement durable : le temps de l’action. Pas moins de 500 personnes sont attendues à cette rencontre , dont 300 venant d’Afrique et du monde parmi des chercheurs, et des universitaires travaillant sur la question foncière. 
 
Nigeria – corridor – Lagos-Abidjan
 
Le Conseil exécutif fédéral du Nigeria (FEC) a ratifié le traité relatif à la création du corridor Abidjan-Lagos signé entre la République du Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo et le Nigeria, a indiqué, le ministre nigérian des travaux publics, Mike Onolememen. Selon lui, ce projet sera d’un grand intérêt pour le Nigeria qui est la plus grande puissance économique d’Afrique de l’Ouest et représente 60 % de la population sous-régionale.
 
Mali –  humanitaire – financement
 
La révision à mi-parcours du Plan de réponse stratégique 2014 de la communauté humanitaire au Mali indique que 271 millions de dollars (USD) restent à mobiliser sur les 481 millions de dollars recherchés pour répondre aux besoins identifiés au pays d’ici la fin de l’année.« Malgré la mobilisation du Gouvernement et des partenaires humanitaires, les ressources obtenues à ce jour demeurent insuffisantes. En effet, la crise alimentaire s’est aggravée sur l’ensemble du territoire ces derniers mois pendant la période de soudure » a souligné le Coordonnateur de l’Action Humanitaire au Mali, M. David Gressly. En l’en croire, « davantage de financement est aussi nécessaire pour renforcer la fourniture de services de bases aux personnes vulnérables, en particulier dans le nord du pays, où plus de la moitié des personnes déplacées par la crise sont déjà rentrées».
 
Cedeao – Tabac – taxation
 
Une ONG sous-régionale plaide pour l’adoption par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) des directives visant au relèvement du taux de taxation du prix de vente au détail du tabac à 70% pour “protéger les populations”. Dans un document transmis relayé par Xinhua, l’Observatoire du tabac en Afrique francophone (Otaf) invite les pays de la Cedeao à « faire du projet de directives (de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac, CCLAT), une priorité en vue de son adoption et de son application effective pour protéger les populations ».
 
Guinée – Ebola – plan
 
Les autorités sanitaires en Guinée ont annoncé jeudi le lancement d’un «nouveau plan d’urgence sanitaire accéléré» qui doit s’étaler sur deux mois, afin de «réduire de façon drastique» «Il s’agira pour les autorités sanitaires de changer de stratégie de communication, en privilégiant la communication de proximité, afin d’impacter sur la perception que certaines communautés ont de la maladie», a expliqué le Dr Kéita lors de cette réunion, en présence des partenaires de la Guinée.