L’Afrique de l’ouest en bref à 19H 00 GMT, 13/11/2014 – Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Liberia : Ebola, Frontières, Alger, pourparlers, Can 2015, Maradi, commerce, Etat d’urgence, filière anacarde, salon.

Mali – frontières – Ebola

Le Mali a renforcé les contrôles sanitaires à ses frontières mais n’a pas l’intention de fermer celles-ci après l’arrivée de Guinée d’un homme atteint de la fièvre Ebola, indique le gouvernement malien à travers un communiqué.Le bilan de l’épidémie actuelle de fièvre Ebola dépasse désormais 5.160 morts au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, ce dernier pays partageant avec le Mali une frontière de 800 km.

Mali – Alger – pourparlers

Le Gouvernement du Mali va organiser du 13 au 18 novembre 2014 une vaste campagne d’information et de sensibilisation sur les pourparlers inclusifs intermaliens dans la perspective de la conclusion d’un Accord de paix global et définitif au Mali, indique un communiqué, transmis aux médias.. Cette campagne précise la même source  « a pour objectif d’assurer une meilleure compréhension du processus de paix auprès représentants des Institutions de la République et des forces vives de la Nation à travers tout le pays ».L’exercice, poursuit le texte, « permettra également au Gouvernement, dans un souci de transparence, d’expliquer la position des autorités maliennes sur les différentes thématiques abordées au cours des pourparlers d’Alger ».

Niger – Maradi – commerce

Le président nigérien Mahamadou Issoufou a procédé le 12 novembre 2014 à l’inauguration du plus grand marché moderne du pays à Maradi (centre), la capitale économique du Niger. Entièrement reconstruit sur le site de l’ancien marché central, démoli en 2010, le bâtiment s’étend sur une superficie de 7,5 km2, en plein centre ville.Il a été financé à hauteur de 7 milliards de FCFA (environ 14 millions USD) par l’Etat nigérien et les partenaires financiers, notamment la Banque mondiale.

Afrique – sport – Can 2015
 
Le Qatar se dit prêt à accueillir la Coupe d’Afrique des nations de football (Can), dont l’organisation se trouve dans l’impasse suite à la disqualification du Maroc par la Confédération africaine de football (Caf). « Le Qatar est prêt à apporter toute l’aide qu’on lui demandera officiellement pour accueillir la CAN 2015 » déclare la fédération qatari de football, dans un communiqué publié ce jeudi 13 novembre 2014.  L’édition 2015 de la Can devait avoir lieu en terre marocaine, où les autorités ont refusé d’organiser la compétition à ses dates habituelles de janvier et de février par crainte de la propagation du virus qui sévit actuellement dans trois pays ouest africains principalement. Le report demandé par les Marocains a été rejeté par la Caf.

Liberia – Ebola – Etat d’urgence

La présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, a annoncé jeudi 13 novembre 2014  la levée de l’état d’urgence instauré en août pour lutter contre l’épidémie d’Ebola. Malgré cette décision, la présidente a rappelé que « le combat n’était pas terminé » contre cette fièvre hémorragique qui a fait plus de 5 000 morts en Afrique de l’Ouest, dont plus de la moitié au Liberia. « J’ai informé les dirigeants de l’Assemblée nationale que je ne demanderais pas une prolongation de l’état d’urgence » décrété le 6 août 2014 , a annoncé Mme Sirleaf dans une déclaration diffusée à la radio et à la télévision
 

Côte d’Ivoire – Agriculture – anacarde – salon

Quelque 500 participants composés de transformateurs ou investisseurs, et 5000 visiteurs sont attendus au Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde (SIETTA)) dont l’édition 2014 se tient du 26 au 28 novembre 2014 à Abidjan (Côte d’Ivoire), ont fait savoir les organisateurs, cité par Apanews.« La Côte d’Ivoire, faisant partie des pays africains à croissance rapide depuis la fin de la crise en 2011, offre un environnement d’affaire positif et un site attirant pour les visiteurs. Ainsi, l’exposition du SIETTA 2014 devrait réunir 500 transformateurs, investisseurs et professionnels internationaux, ainsi que 5000 visiteurs locaux dont des banques, des entrepreneurs et des transformateurs désireux de moderniser leurs équipements aux normes de la sécurité alimentaire », informe un communiqué relayé par Apanews.